[Avignon] On était à l’Insane festival et on a adoré : on vous raconte

14/04/2016

Le week-end dernier, on prend la route et direction Avignon (depuis Paris). Chauds comme jamais on a passé une nuit complètement dingue, de nombreux points positifs en tête, on tenait à les partager avec vous :

—>> un terrain gigantesque : de la place pour circuler plus qu’aisément entre les scènes, une très bonne répartition des gens et surtout du terrain à exploiter. Le festival n’en est qu’à sa deuxième édition mais on devine (du moins on espère) que l’équipe de l’Insane en a derrière la tête pour remplir ce terrain aux prochaines éditions.

—>> une diversité musicale plus que plaisante : et oui, on ne serait pas venu de si loin pour un festival « only techno » ou « trance », c’est avant tout la possibilité de divaguer entre 5 scènes qui fait le charme de ce festival. De la trance à la hardtechno en passant par la deep house ou la drum’n’bass, on ne s’ennuie JAMAIS!

—>> une décoration pour la scène principale majestueuse : premiers pas dans la scène trance, des centaines de regards au plafond émerveillés et des « Ouahhh » en veux-tu en voilà. On n’avait jamais vu une décoration aussi poussée, c’était magnifique, et la scène était gigantesque.

Insane-4

—>> un chapiteau énorme pour la scène Pandemic : on a été surpris par la taille du chapiteau de la Pandemic Stage, totalement énorme débordant de personnes, ça nous a rappelé les fameux du Dour Festival!

—>> des bars aux prix abordables (et oui pour nous autres de la région parisienne quand la pinte n’est pas à 8 euros on est content).

—>> une cohérence niveau line-up : surtout pour la scène techno, l’enchaînement a été parfait, une très bonne continuité musicalement parlant. Également des orgas à l’écoute des plaintes du public et qui ont pu modifier quelques heures de passage de certains artistes.

—>> un système son plus que correct dans toutes les salles.

—>> de la place dans toutes les salles : dans n’importe quelle salle, toujours un endroit où se poser, un endroit pour aller dans la foule, un endroit pour rencontrer des gens. Aucune salle n’a été délaissée et la répartition s’est faite très équitablement (sauf peut-être la salle drum n bass/dubstep)!

Insane-38

Mais aussi quelques points négatifs (très légers) :

—>> une galère pour tout le monde en voiture pour accéder aux lieux et surtout se garer en voiture, mais bon on ne va pas construire des routes exprès pour l’accès au festival.

—>> un léger fouillis à l’entrée du festival.

—>> peut-être trop peu de food trucks, il y avait pas mal d’attente et pour la taille de l’endroit où ils étaient placés, le double aurait été aisément faisable.

Insane-15

L’année prochaine on signe pour la troisième édition et on a déjà hâte !

Big up à l’Insane, vous nous en avez mis plein les yeux.

Écrit par Hugo Audoyer

14/04/2016

Ça vous intéressera sûrement…

Hilight Tribe en festival. Crédit : YOH
Pour fêter ses 25 ans, le Cabaret Sauvage va inviter les artistes solo Hilight Tribe à Paris

Le plus sauvage des cabarets parisiens fête ses 25 ans en grande pompe tout au long de l'été avec un festival mettant à l'honneur les quatre coins du monde. Pour la date du 6 juillet, ...

Péniche concorde atlantique pour la soirée psytrance de MLK
Paris : une péniche va se transformer en repère psychédélique 100% psytrance

L'équipe de MLK Prod est de retour à Paris en ce début de saison estivale pour une nouvelle soirée psytrance et techno. C'est donc vendredi 20 mai prochain que prendra place tout un univers psychédélique ...

Gaia Concept en Dordogne en 2016
Gaia Concept : les précurseurs de la psytrance en France fêtent leurs 30 ans à Paris

Les pionniers des événements psytrance en France Gaia Concept fêtent leurs 30 ans d'existence le 28 mai prochain. Les plus belles têtes d'affiche du genre ont répondu à l'appel de ce voyage dans le temps. ...