L’expérimentation du cannabis médical est lancé en France dès aujourd’hui

29/03/2021

Après les Pays-Bas, le Canada et l’Australie, l’expérimentation du cannabis médical débute en France dès aujourd’hui. Destinée à évaluer l’efficacité de l’introduction du cannabis dans l’offre pharmaceutique, celle-ci durera 2 ans et concernera 3000 personnes, dont potentiellement des enfants.

Des patients minutieusement choisis

Dans les semaines à venir, 3000 français vont bénéficier d’un traitement impliquant du cannabis, utilisé à des fins médicales. Ils seront suivis dans plus de 200 centres de référence sélectionnés par l’Agence du médicament. Ces derniers seront uniquement éligibles s’ils souffrent de maladies graves (épilepsie, sclérose en plaque, situations palliatives, selon le site de l’ANSM) et selon la directrice du projet, « il y aura la possibilité d’inclure des enfants« .

Le traitement des personnes concernées s’étalera donc sur deux ans, sans rien débourser de leur part. Ce sont les géants du cannabis thérapeutique – étrangers, puisque la loi française interdit l’exploitation de la fleur – qui vont fournir les médicaments. Il suffira aux patients de renouveler leur ordonnance auprès de leur médecin traitant selon les besoins.

« À l’issue de cette expérimentation, nous serons amenés à procéder à une évaluation scientifique et médicale rigoureuse, de l’efficacité des traitements et des effets indésirables éventuels, pour en étendre – je le souhaite – l’indication en population générale aux patients qui peuvent en relever », a expliqué Olivier Véran à l’occasion de la première prescription vendredi.

Pour ce qui est de l’administration, il ne s’agira pas « d’un joint à fumer sur son lit d’hôpital », a tenu à préciser le député Robin Reda, mais bien « tout sauf un produit à fumer : on parle d’huiles à mettre sous la langue, d’infusions, d’inhalations… ». Une hypothèse que confirment des responsables de Tilray, un poids lourd canadien du cannabis médical, puisque cette forme « offre des possibilités de dosage plus précises aux patients », ont-ils expliqué. Les huiles seront donc plus ou moins dosées en THC et en CBD.

 

Écrit par marion watier

29/03/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Fêtards à St Mary Street à Cardiff (Image: Mark Lewis)
Les étudiant(e)s britanniques appellent au boycott national des boites de nuit

Depuis quelques jours, des étudiants britanniques appellent au boycott des boites de nuit sur les réseaux sociaux, en raison des nombreux témoignages de victimes s'étant fait droguer à leur insu en soirée.  52% des femmes ...

Le Headshop de Zamnesia
Smartshop : Zamnesia et son empire psychotrope 100% naturel

Si Zamnesia est aujourd'hui un incontournable revendeur de produits psychotropes en Europe, c'est grâce à la diversité de produits qu'il propose et aux conseils avisés de ses experts. Vous connaissiez ? Maintenant oui ! Zamnesia, ...

Plants de cannabis en plein air au Maroc. Crédit : Abdeljalil Bounhar/AP/SIPA
Maroc : le cannabis thérapeutique est désormais autorisé dans le pays

Suite à un vote à l'unanimité, le Maroc, l'un des plus gros producteurs mondial de cannabis, a désormais autorisé son l'usage thérapeutique du chanvre. L'usage récréatif restera cependant interdit. Les producteurs ravis Il y a ...