La Bretagne a sa nouvelle figure féminine de la techno avec Alice Reize

08/01/2021

A 24 ans, la jeune Alice Reize se trace une carrière pleine de projets. 2021 sera un nouveau tournant pour elle, avec notamment la sortie d’un EP signé sur le label Jango Records. Entre autres…

La techno de Paris à Lorient

Alice Reize est née à Paris, sous le nom d’Océane. Nom qu’elle porte bien, puisque c’est en se rapprochant de la mer qu’elle va découvrir sa passion : les musiques électroniques. C’est en effet sur une terre de festival, la Bretagne, qu’Alice va commencer la musique. D’abord le violon, elle passe très vite derrière les platines, influencée par Charlotte de Witte. A 17 ans, elle se trouve une préférence pour le mix sur vinyle, et ses rencontres avec d’autres artistes vont l’amener à une certitude. La musique électronique, elle veut en vivre. Cela commence avec des événements de marque, des résidences en clubs, etc …

Aujourd’hui, elle se tourne de plus en plus vers les scènes, avec une oscillation entre la hard techno et l’acid pour panoplie. Et bien que le live n’ait pas été de mise en 2020, elle a su rebondir en proposant des sets filmés dans des lieux insolites pour soutenir les soignants (notamment à la Base Sous-Marine de Lorient).

Photo de Alice Reize

Une année 2021 pleine de projets

Pour cette nouvelle année, Alice voit les choses en grand. Son agenda est bien rempli, et on commence par une première sortie d’EP le 29 janvier prochain. La jeune artiste vient de rejoindre l’écurie Jango Records, le label house/techno nantais qui compte déjà de grands noms (Carl Cox, Roger Sanchez …). La compile s’intitulera Celestia, tout comme le morceau déjà à l’écoute sur Youtube. Une track très rythmée, où le violon et les vocals viennent donner une touche épique et profonde. Le mélange avec une instru acid donne un ensemble à la limite de la trance.

On peut aussi la retrouver sur la nouvelle plateforme d’écoute musicale Space Music. Elle y propose notamment des sets techno/hard techno. Alice Reize a décidé de ne pas s’arrêter en si bon chemin sur les sessions lives, puisqu’elle continuera à tourner dans des lieux insolites tout au long de l’année.

 

Écrit par Manon Roussel

08/01/2021

Ça vous intéressera sûrement…

Entre voix envoutantes et deep house, Monolink dévoile son single ‘The Prey’

Après avoir sorti "Sinner" et "Otherside", Monolink a dévoilé vendredi 19 février un troisième extrait de son futur album. 'The Prey', ou la proie en anglais, nous transporte entre amour et mensonges sur un tempo ...

Green Lads : le groupe breton mélange tradition irlandaise et électro dans leur nouvel album

Tout droit débarqués de Bretagne, les Green Lads viennent donner un coup de fouet aux musiques celtiques. Il y a quelques jours, le groupe a dévoilé son 2ème album de la saison : Celtitude. Un ...

À écouter : un bébé a enregistré le premier album depuis le ventre de sa mère

Le 2 février marquait la sortie du titre V4.3 pt. 2 par Luca Yupanqui. Il s'agit du single introduisant Sounds of the Unborn, le premier album entièrement réalisé à l'aide de sons intra-utérins et dont ...