« 10 000 euros d’amende pour les jeunes qui font des fêtes! » réclame un épidémiologiste

05/11/2020

Interviewé par LCI le 4 novembre, l’épidémiologiste Martin Blachier souhaiterait que le gouvernement impose une amende de 10 000 euros aux participants de fêtes clandestines. L’objectif d’une telle mesure est de dissuader les jeunes à braver le déconfinement.

Une approche dissuasive



En début de semaine, une spécialiste de l’OMS avait déclaré au Parisien que « le virus est avec nous pour toujours ». Des propos chocs auxquels les journalistes de la chaîne ont invité Martin Blachier à réagir.

Pour l’épidémiologiste, le problème se situe plutôt au niveau de la stratégie à adopter pour le déconfinement en attendant un vaccin. En effet, la jeunesse devrait être soumise à des règles beaucoup plus strictes selon lui.

« Il faut des règles assez strictes sur la population plus jeune pour reprendre une activité économique. Et là il va falloir être beaucoup plus dur. C’est-à-dire que les jeunes qui font des fêtes alors que ce n’est pas autorisé, […] il faut leur mettre 10 000 euros d’amende, il faut que ce soit des choses qui soient dissuasives. » a-t-il affirmé.

Martin Blachier s’appuie sur l’exemple de l’Australie et de la Chine, où les amendes sont très lourdes en cas de participation à des fêtes non autorisées. Des mesures fortes mais qui semblent avoir réussi pour ces pays.



Écrit par Iona Lebarbier

05/11/2020

Ça vous intéressera sûrement…

Fêtards face aux CRS à la rave de Redon. Crédit : FRANCK DUBRAY / OUEST FRANCE
Main arrachée au teknival de Redon : la plainte classée sans suite par le parquet de Rennes

Neuf mois après le teknival de Redon où une intervention policière avait fait des dizaines de blessées, dont un grave, le parquet de Rennes a annoncé samedi que les enquêtes ouvertes avaient été classées sans suite. ...

Rave à l'aqualand de Gif-sur-Yvette en 1992 © Olivier Degorce
RAVE ON : l’expo photo retraçant l’histoire du mouvement rave s’installe à Paris

Du 19 au 30 janvier, les parisiens pourront se rendre au Point Ephémère pour découvrir RAVE ON. Initiée par collectif le d'étudiants ICMN, l'exposition photo revient sur les origines de la rave et l'héritage culturel ...

Le maire de Saint Florentin a rendu visite aux fêtards pour la rave party du Nouvel An. © NZ0 YONNE
Bière à la main, le maire de la ville rend visite aux 1500 teufeurs pour le Nouvel An

C'est dans une ancienne usine au cœur de l'Yonne à St-Florentin que s'est tenu ce week-end, le "Multi New Year : Big Connexion" , une teuf organisée pour célébrer la nouvelle année mais également en ...