1500€ d’amende et la confiscation du matériel requis contre l’organisateur d’une teuf

par Esther Costes
Free party. Image d'illustration/Capture d'écran Twitter

L’organisateur de la rave en Ardèche il y a 10 jours risque 1 500 euros d’amende. Celle-ci avait attirée près de 200 participants sur un terrain privé. Un dispositif d’une centaine de gendarmes avait été déployé pour les déloger.

Amende et confiscation du matériel

Dans la nuit du 15 mai, près de 200 personnes se sont rassemblées pour une rave party dans les bois de Lussas, en Ardèche. Venues de toute la France, elles étaient accueillies sur place avec l’accord du propriétaire du terrain. La fête avait commencé la veille en fin d’après-midi, sous un chapiteau spécialement aménagé pour l’occasion. Une estrade avait également été montée, ainsi qu’une buvette. Il y avait même des canapés et des frigos. Les fêtards, pour la plupart, portaient un masque, selon les gendarmes

Plus de 100 gendarmes ont été mobilisés pour déloger les teufeurs. Entre quelques contrôles d’alcoolémie, le matériel son et lumière a été saisi, et une vingtaine d’infractions covid ont été relevées.

Désormais, la justice s’intéresse à l’organisateur. Celui-ci, déjà identifié, est convoqué devant le tribunal de police de Privas le 28 mai. Il est accusé “d’organisation sans déclaration préalable d’un rassemblement festif à caractère musical avec diffusion de musique amplifiée dans un espace non aménagé”. Il encourt pour le moment 1 500 euros d’amende, et la confiscation définitive de son matériel.

 


La photo de couverture n’est pas contractuelle.

Articles similaires

Newsletter

Les actus à ne pas manquer tous les mois dans votre boîte mail.

LOGO_ELECTRO NEWS_BLANC

À propos

© 2022 – Electro News. Tous droits réservés