Présumés en relation avec la mort par overdose de 5 personnes ces deux dernières semaines, le Bassiani (ainsi que le Café Gallery) ont été pris d’assaut samedi 12 mai au matin (00h30). Dans un pays où la tolérance sur les drogues est de zéro, et la répression parfois puissante, ces événements agitent la jeunesse et affectent profondément la scène techno et la culture.

 

Des accusations du gouvernements jugées mensongères par les gérants

Au cœur de cette intervention de police: faire passer un message anti-drogues de la part du gouvernement.

Face à ces lourdes accusations, les gérants des clubs affirment « qu’aucun de ces incidents n’ont eu lieu dans nos locaux, et que ce sont des mesures visant à discréditer l’image du Bassiani par les parties politiques de droite. »

 

Une opération de police lors d’un tournant sur la législation

Les dernières tragédies d’overdose ont eu lieu exactement au même moment où le gouvernement souhaitait établir une nouvelle législation plus souple vis-à-vis des drogues. A cause de ces incidents, les débats au Parlement sur le sujet se sont vus reportés, selon Mariam Murusidze, programmatrice du Café Gallery.

Des manifestations et soutiens de toute part

Ce week-end, des manifestations regroupant des milliers de personnes ont eu lieu devant le parlement de Tbilisi, souhaitant faire entendre leur mécontentement face à cette situation inacceptable. Également, des artistes comme Nina Kraviz, Octave One, Ellen Allien, Nastia, Fjaak ou encore Obscur Shape ont manifesté leur soutien sur les réseaux sociaux.

Vidéos

Raid dans le Bassiani:

სოციალურ ქსელში "ბასიანსა" და "გალერიში" შესვლის კადრები ვრცელდება

სპეცოპერაცია კლუბებში – სოციალურ ქსელში "ბასიანსა" და "გალერიში" შესვლის კადრები ვრცელდება

Publiée par Rustavi 2 sur vendredi 11 mai 2018

Police raid @ Bassiani club 12/05/18

Hier soir, le mythique club de Tbilisi (Géorgie) aka le BASSIANI a été victime d'un raid de police.Une soixantaine de personnes ont été arrêtées, dont les gérants du club. Le motif: une forte répression des autorités face aux problèmes de drogues et des accusations réfutés par les organisateurs.Infos et vidéos demain sur nos réseaux!

Publiée par Techno News sur samedi 12 mai 2018

 

Rave improvisée face au parlement:

Hier soir, le BASSIANI et CAFE-GALLERY (clubs de Tbilisi) ont été victimes d'un raid de police jugé injustifié par les gérants, et des arrestations s'en sont suivies.Suite à ces événements, la communauté du club a décidé de poser une rave devant le Parlement de Géorgie.Article à venir sur nos réseaux!

Publiée par Electro News sur samedi 12 mai 2018

We dance together, we fight together!Telle est la devise du BASSIANI, club emblématique de Géorgie, victime d'un raid de police dans la nuit de vendredi.Aujourd'hui, la communauté du club a décidé de poser une rave en face du Parlement de GéorgieCrédit: BASSIANI

Publiée par Techno News sur samedi 12 mai 2018

 

 

Crédit photo de couverture: Bassiani Club

Sources: Resident Advisor, Jam News, Bassiani

Commentaires