Le 9 novembre, le fondateur du label « Underground Resistance » Robert Hood s’est armé d’un chœur, de platines et de cierges pour faire trembler une église et 1 000 âmes avec une prestation oscillant entre house et voix gospel.

« J’ai rêvé de cet instant depuis des années »

Devenu pasteur en 2009, Robert Hood n’a pas mis la techno de côté, loin de là.

Tout de noir vêtu, accompagné par un chœur amateur de gospel et de deux femmes pasteur; Robert a pris le contrôle de l’église Saint Thomas durant deux heures, face à une foule d’un millier de jeunes et de fidèles plus âgés. Afro house, cierges et discours religieux ont été au rendez-vous. Il a confessé :

« Cette église est magnifique, je ne m’attendais pas à ce qu’il s’en dégage une telle énergie, je suis si heureux d’être là, j’ai rêvé de cet instant depuis des années. »

Reportage ICI

 

Commentaires