Pour sa troisième édition, Le Transient Festival s’agrandit et s’installe au cœur de Paris. « Ce festival promeut les cultures digitales sous de nombreuses formes, croisant les styles et les esthétiques, propulsant le public au cœur de l’innovation. »

Amis des musiques électroniques, vous appréciez l’idm, le downtempo, l’ambient, l’indus et autres musiques deviantes, l’expérimentation, ou vous êtes simplement curieux de découvrir de nouveaux horizons ? Nous vous donnons rendez-vous pour la troisième édition du Transient Festival le 2, 3, 4 et 5 novembre.

Au programme de cette manifestation céleste plus de 30 heures de live d’une quarantaine d’artistes locaux et internationaux tels que Plaid & The Bee, Samuel Kerridge, Annabelle Playe & Philippe Fontes, Voiron, Tha Recordz, Blndr dans 3 salles de concert : Les Instants Chavirés, La Flèche d’Or et le Cabaret Sauvage.

Ce sont le 4 et 5 novembre, dans l’emblématique salle du Cabaret Sauvage que le festival battra son plein, vous pourrez assister notamment aux lives de Legowelt, Voiron, Subjex ou M.E.S.H. le vendredi et au trio de Dj sets samedi de Luke Slater, Xhin et Abdulla Rashim et les lives de UVB76 et Furor le samedi…

 

Electro News : Est-ce qu’on pourrait avoir une petite présentation des personnes qui travaillent au Transient ? Comment vous vous êtes retrouvés à bosser tous ensemble et comment vous est venue l’idée de construire un tel projet ?

 

Transient : Le Transient Festival c’est une équipe assez éclectique qui compte une dizaine de potes évoluant dans différents univers : la musique, l’art numérique, le théâtre et bien d’autres.
Tout d’abord, cela faisait quelques années que le projet de monter un festival murissait dans la tête de l’organisateur. Puis au terme de nos parcours professionnels cela est devenu une évidence, nous souhaitions fusionner nos savoir-faire et nos univers respectifs afin de donner naissance à un évènement qui nous ressemble et auquel nous aimerions nous rendre en tant que public.
Nous souhaitions également répondre à une forte demande qui se faisait ressentir dans le milieu culturel dans son ensemble et plus particulièrement sur la scène électronique parisienne.

 

 

EN : Pour nos lecteurs qui ne connaissent pas forcément, vous sauriez décrire l’ambiance du festival ? le type de prestations qui vont s’y produire ?

 

Transient : Au travers de ce festival, nous avons l’ambition de proposer un contenu riche et pointu à un large public. Nous souhaitons en effet que le public averti se reconnaisse dans notre programmation artistique mais nous aimerions surtout toucher un public encore peu habitué à ces formes hybrides afin de démocratiser les arts électroniques.

L’ambiance au sein du festival est assez bon enfant, la tranche d’âge de notre public se situe entre 18-40 ans. Chaque année nous tentons de rendre ls festival le plus agréable possible pour le public que ce soit par la scénographie des espaces ou par l’aspect ludique de l’exposition d’art numérique en marge des scènes musicales.

Parmi nos prestations nous proposons : une soirée par genre musical, plusieurs scènes, de la Techno à l’expérimental, avec une partie de la programmation regroupant des artistes émergents (sélectionnés lors de notre appel à projets) ainsi qu’une exposition d’art numérique mettant en avant des installations interactives, de la vidéo, et du net art.

Furor : She Suffocates (Live a/v) – 5 Novembre

 

EN : Dans le line-up, on sent de plus en plus la présence d’artistes habitués aux milieux clubs, techno, ainsi que des artistes français et parisiens, y-a-t’ il des raisons spécifiques ? Souhaitiez vous montrer une autre facette de ces artistes?

 

Transient : Il est vrai que notre appel à projest se tourne essentiellement vers des artistes locaux car nous souhaitons également par le biais de cet appel faire découvrir des artistes encore méconnus du grand public et par la même occasion répondre à un manque de visibilité pour la nouvelle scène électronique.

 

 

EN : Cela fera maintenant 3 ans le Transient Festival existe, pensez vous qu’établir un festival à Paris de cette ampleur aurait été possible il y a 5/10 ans ?

 

Transient : Tout est possible mais selon nous cela aurait été très difficile sur Paris, ce qui n’est pas le cas d’autres villes en France qui possèdent depuis longtemps des festivals semblables au nôtre. Mais nous nous rendons déjà assez compte que même aujourd’hui en 2016 un festival comme le notre peut passer pour un ovni auprès des grandes institutions et n’entre que rarement dans « les cases ».

Arthur Hureau : Computer Poetry (live-coding performance) – 4 Novembre

EN : En quoi pensez vous que la réalisation et l’organisation d’un festival de musique expérimentale peut changer d’un festival de musique house/techno, plus courant sur Paris ?

 

 

Transient : Notre festival comporte les 2 aspects, mais il est vrai que la part expérimentale est très forte, car elle amène à réfléchir sur les nouveaux modes de création de la musique électronique qui est en perpétuel renouvellement.  Nous voulons rendre notre public actif.

 

Tha Recordz : Wild, Aywee Tha Seed, Norest, Odyse (live) – 3 Novembre

 

EN : En tant qu’organisateurs, qui est ce que vous nous conseillez d’aller voir en priorité ? vos 5 coups de coeur disons…

 

Transient : Dans le désordre :

Dj earl et sa team de danseurs le jeudi 3 à la flche d’or
Luke Slater qui met tout le monde d’accord
• Les visuels du grand Kurokawa en duo avec le musicien Novi_Sad le vendredi 4
• Le duo Vigroux/Vainio, coup de cœur du Transient 2016
• La nouvelle création « vibrations » des habitués du Transient : Trdlx en soirée d’ouverture le 2 novembre aux Instants Chavirés

 

Trdlx (live) – 2 Novembre

 

 EN : Vous êtes déjà en préparation pour la suite ?

 

Transient : Oui, nous préparons déjà une prochaine date pour le off du Transient Festival le 25 novembre au Batofar, et plusieurs autres dates dans toute la France !

 

 

Et voici un aperçu de performances audiovisuelles et d’installations numériques à découvrir au Transient Festival 2016.

Sélection de 7 artistes parmi plus de 25 créateurs numériques et vidéo.

On retrouvera également les lives a/v de Alex Augier, Hugues Clément, Gaëtan Gromer, Dorian Vallet-Oheix, Yannick Vallet, Sybil Montet & Simon Kounovsky, Novi_sad & Ryoichi Kurokawa pour ne citer qu’eux !
Ainsi que les performances sonores de Florent Colautti, Arthur Hureau et Alexis Langevin-Tétrault ou les installations de Véronique Pécheux & Simon Renaud, Jordan Allard et Ivan Murit & Romain Marula.

Rendez-vous du 2 au 5 novembre.

 

TRANSIENT FESTIVAL 2016 – Audiovisual & Digital artists

Extraits de performances audiovisuelles et d'installations numériques à découvrir au Transient Festival 2016.Sélection de 7 artistes parmi plus de 25 créateurs numériques et vidéos.Avec Alex Augier, Hugues Clément, Gaëtan Gromer, Dorian Vallet-Oheix, Yannick Vallet, Sybil Montet & Simon Kounovsky, Novi_sad & Ryoichi Kurokawa.On retrouvera également les lives a/v de Annabelle PLAYE (Ana Cie) & Philippe Fontes, Trdlx & Soul Archive, Yair Elazar Glotman & Pierce Warnecke, FUROR, UVB 76, Shinigami San, Sylvgheist maëlström, Bunai Carus pour ne citer qu'eux !Ainsi que les performances sonores de Florent Colautti, Arthur Hureau et Alexis Langevin-Tétrault ou les installations de Véronique Pécheux & Simon Renaud, Jordan Allard et Ivan Murit & Romain Marula.Rendez-vous du 2 au 5 novembre.transientfestival.com

Publié par Transient Festival sur dimanche 30 octobre 2016

 

Rejoins l’event !

 

transientfestival.com

Commentaires