La jeune asso Quant’Om Alchemy débarque dans le vieux temple de la fête la Sainte Dynamo pour une soirée résolument psytrance en centre-ville de Toulouse le 12 avril.

La renaissance d’un lieu toulousain

On se souvient encore de ces fêtes électroniques organisées dans l’ancien bar La Dynamo. Le bar alternatif, haut repère underground des toulousains avec sa surplombante et mythique vierge, a souffert de l’ouverture d’un hôtel juste au-dessus du lieu, entraînant en 2015 sa fermeture. L’année qui a suivi, le lieu s’est reconverti en bar à bières sous le nom de La Sainte Dynamo. Et comme si ce n’était pas assez, le bar a subi un dégât des eaux et a dû engager en conséquence de lourds travaux.

La Sainte Dynamo revient sur les devants de la scène depuis quelques mois avec des soirées à thèmes. Le 12 avril sonne le grand retour des soirées électroniques avec un événement 100% psytrance qui devrait remémorer de beaux souvenirs.

Psytrance et forest toute la nuit

Après une multitude d’événements à succès organisés dans la petite cave du Père Peinard où ils tiennent résidence, Quant’Om Alchemy part à l’assaut de la Sainte Dynamo avec un plateau full psytrance.

Dhatri, boss de son label Quadrivium Records est à l’affiche pour partager sa forest au mélange subtil d’atmosphères, de percus tribales et d’une basse profonde. Sativa, dans le même registre, jouera un live aux leads déjantés doublées d’une atmosphère étrange. Orysha vous emmènera dans un tourbillon psychédélique où seuls les vrais pirates en reviennent indemnes. Puis ça sera au tour de Elfie Leeway de régaler son public avec un set dark prog aux basses bien rondes.

Pour séduire vos yeux, décoration et mapping seront bien là pour vous plonger dans un univers totalement psychédélique. C’est String & Delik qui est missionné pour sublimer les lieux.

Evenement par ici

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×2 places pour la soirée.

Pour participer :

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication

⇒ inscris ton nom et prénom en commentaire ci dessous (⇓)

 

Commentaires