Toulousain ou pas, pour la rentrée, c’est définitivement dans la ville rose qu’il faut se rendre ou faire un crochet après ses vacances !

Du 26 août au 16 septembre prendra place l’Electro Alternativ pour la 13ème année consécutive. Le plus gros festival toulousain prévoit plus de 2 semaines de concerts, performances live, workshops, conférences… L’équipe mise cette année sur 16 événements pour égayer les hauts lieux culturels de la ville autour des cultures électroniques dans le but de faire découvrir ce milieu souvent mal connu mais pourtant riche, à des curieux mais aussi et bien sûr aux aficionados. Techno, trance, bass music, lives expérimentaux, tout y passe avec des têtes d’affiche internationales mais également des locaux qui comptent bien sublimer ces lieux emblématiques toujours dans l’idée de rassembler les publics.

26 août : de la techno pour le pré-opening

L’année dernière c’est Jeff Mills qui avait secoué son public dans une salle comble pour le pré-opening. Cette année, on reste sur des pointures du genre avec les deux frères d’Octave One originaires de Détroit qui sont invités à l’occasion de la « Bikini Summer Club », pour la première fois au Bikini. La techno française sera représentée par le très respecté Electric Rescue aka Antoine Husson, fondateur du label Skyptöm et le toulousain Albatros.

1er week-end : Entre house, trance et lives expérimentaux

Un nouveau lieu héberge le festival sur 2 dates : Le Quai des Savoirs, ancienne faculté de sciences aujourd’hui restaurée en temple des cultures scientifiques, techniques et industrielles. Les groupes Oiseaux-Tempêtes et RP3 x Yak s’adonneront à des lives expérimentaux sur le format soirée pour l’opening, et le lendemain en deuxième partie de journée, c’est DNGLS aka Maxime Dangles muni de ses machines qui est convié aux côtés de Myriam Bleau qui nous vient du Canada armée de ses toupies pour un show audiovisuel unique. U-Machine se range dans la même lignée mais avec un show graphique, digital, tout en danse. On ne vous en dira pas plus, le mieux c’est de voir tout ça en live.

Les deux jours sont gratuits, on vous conseille fortement d’aller y faire un petit tour !

Quai des Savoirs – ©Patriice Nin

Pour commencer le week-end, le label Boussole Records prendra à son tour les manettes du Bikini vendredi pour une soirée house avec les valeurs sûres et bien connues de la ville rose à savoir Mangabey, FaCIL, Filibert et Khalk. Damiano von Erickert d’AVA. Records sera leur invité pour vous faire groover toute la nuit.

Le lendemain le Cabaret Contemporain a carte blanche pour faire vibrer son public avec une techno hand-made à mi-chemin entre électronique et accoustique au Théâtre Garonne. A découvrir sur place dès 20h30 le samedi.

La salle de concerts du Phare aura aussi sa part de gloire dès 22h le samedi 9 septembre.  NBM Records, en partenariat avec le festival, vous donne rendez-vous sur un événement trance comptant une flopée de têtes d’affiche internationales. Le duo Coming Soon fait son grand retour à Toulouse équipé en gros kicks sur fond de trance progressive, accompagné des énergiques israéliens d’Upgrade ,Belik Boom, Ryanosaurus et Sphera. PuisLaughing Buddha, Rinkadink et Earthling auront pour mission de vous faire passer dans le côté obscur de la trance empreint de psychédélisme.

La barre est haute et la soirée promet un voyage long et périlleux. Les équipes de 3delicaSpace Craft et Antipod Creation se chargent de rhabiller la salle de concerts pour le show visuel ! Au niveau du soundystem, les orgas mettront au rendez-vous du L-ACOUSTICS.

by Space Craft

Une seconde semaine entre découvertes et conférences

Un workshop se tiendra en journée le 13 septembre avec le DJ Modgeist et Xavier Collet pour connaître toute la technicité de la musique électronique au Centre Culturel Bellegarde. Dans la même lignée, Xavier Collet, justement certifié du célèbre logiciel de création Ableton Live abordera les techniques en M.A.O pour tous les curieux le lendemain.

Workshop Ableton avec Krazy Baldhead // Edition 2016 // ©Louis Derignon Photographie

Autre conférence qui se tiendra la même journée sur la thématique « Les musiques électroniques : leviers, développements et perspectives ? », attention accès seulement sur inscription. Des intervenants de la SACEM, de Technopol, du Weather Festival et le président de Regarts Asso viendront argumenter sur ce vaste sujet dans la salle de concerts du Metronum.

S’en suivra une soirée consacrée aux musiques du Sud de la Méditerranée avec N3rdistan, et Deena Abdelwahed d’Infiné.

Si vous souhaitez vivre l’expérience d’une soirée sur une péniche sur une tonalité différente, aux origines sud-américaines cette fois-ci, le Cri de la Mouette accueille les voraces d’Animals In Cage et le colombien Julio Victoria côté house/techno. Prête à faire chavirer la péniche, la drum’n’bass s’invite à bord avec Dj Sebass, et Brain.

Quoi de mieux que de faire découvrir un artiste toulousain et talentueux sur le festival. Le jeudi 14 septembreModgeist va jouer sur 1h30 en live act au Centre Culturel Bellegarde où le public vivra une expérience interactive, en toute gratuité. Dans la foulée, l’excellent duo allemand Modeselektor quant à lui jouera au Bikini pour 3h de set d’electro/techno.

Week-end de clôture pour les guerriers

Pour le dernier week-end, Electro Alternativ met à l’honneur la bass music et la techno.

Le Vendredi 15 Septembre, la bass music est conviée au Bikini. Uk house, dubstep, grime et drum’n’bass seront balayés par les précurseurs de la DNB Bad Company Uk aka D-Bridge, Maldini, Fresh et Vegas.. Ils se reconstituent et font un stop sur le festival à l’occasion d’une tournée mondiale. My Nu Leng signé sur le label UKF va apporter la touche pluri-genres oscillant entre Uk house, grime et dubstep. Le londonien Breakage du label Critical pour un set purement DNB, mais également le producteur Chimpo explorant les différents univers de la bass music.

Et sans oublier nos locaux toulousains qui ont fait une percée notable ces derniers temps : Ak:hash et Dask !

Le 16 Septembre, une conférence-concert (gratuite) en hommage à JC Risset sera également organisée pour ce pionnier de l’informatique musicale.

Et ce jour sonnera la fin du festival sur une note techno avec un des pionniers Ricardo Villalobos aux côtés de Habb dans la cour de l’historique Musée des Abattoirs. Un after est prévu au Bikini avec la scène montante techno (et féminine s’il vous plaît !): la puissante Rebekah, la « bruitiste » Paula Temple mais aussi Steffi et Anetha… Fin des hostilités au Bikini donc, la boucle est bouclée.

 

Clôture de l’EA 2016 avec N’to aux Abattoirs // © Louis Derigon Photographie

Electro Alternativ, c’est définitivement le festival éclectique pointu sillonnant la musique électronique sous toutes ses formes. Autant de découvertes pour les amoureux de musique électronique. Un seul conseil : organisez bien votre agenda !

Retrouvez toutes les infos sur la page facebook d’Electro Alternativ et la programmation complète ici.

Des places à gagner très prochainement sur la page d’Electro News.

 

Crédit couverture : Louis Derigon Photography

 

 

 

 

Commentaires