Depuis dix ans, les soirées Wet for me rassemblent les Queer et bad dyke de France et de Navarre, qui ont pour point commun un lourd penchant pour la techno.

Ainsi, samedi dernier, le crew Barbi(e)turix  nous a fait glisser dans la nouvelle année avec brio en proposant la première WET de 2018, à la Machine du Moulin Rouge.

Plongée au cœur de l’une des seules (la seule ?) soirées techno-lesbo-queer de France…

Arrivée un peu après minuit au bras de ma splendide acolyte Zelda* (le nom a été légèrement modifié), juste à temps pour savourer la fin du délicat et presque romantique set d’Anais Leszcynska sur la scène principale.

Puis, attente de 30 minutes pour déposer notre vestiaire. Ceci nous laisse le temps de s’informer : on apprend que la soirée est totalement pleine, qu’il ne reste aucune place à vendre ; et nous feuilletons la vingtième édition du fanzine Barbi(e)turix joliment nommé « Fesses ».

crédit photo : Marie Rouge/BBX

Une fois nos deux manteaux, sept pulls, trois écharpes et une besace déposé.e.s, nous nous engouffrons directement dans la tuyauterie de la chaufferie pour découvrir la House / Ambient de Paulette Sauvage.

Ici bas, c’est carte blanche à FEMALE :PRESSUREet ce, pour mon plus grand plaisir.

FEMALE :PRESSURE c’est un réseau berlinois fondé par Electric Indigo qui promeut des artistes -de musique électronique ou arts visuels- femmes, transgenres ou non-binaires. Elles tiennent souvent les murs du Tresor auprès de Paula Temple et co-organisaient les disparues mais néanmoins excellentes soirées MINT.

Miley Serious : Red Bull Radio

Après avoir fait un tour aux toilettes bondées et avoir fait office de porte humaine, on remonte vers l’amphithéâtre. Le son techno énervé, parfois entremêlé de house lo-fi et d’acid-house de Miley Serious (radio TGAF) a pris le contrôle des Dancing-Queer. Les corps se dénudent, les tenues latex se font moins timides et c’est surtout le gros dawa sur scène. Des dizaines de personnes se prélassent devant la Dj, les unes faisant la courte échelle aux autres pour rejoindre le dancefloor improvisé.

Le « free-party-dawa » dancefloor investi par les Dancing Queer.
crédit photo : Marie Rouge/BBX

S’en suit le duo israélien Red Axes, qui n’arrange absolument rien au joyeux bordel qui prend presque forme sous nos yeux. Ils enchaînent des sonorités électro-indie et électro-jungle dans la veine de Discodromo. Une belle occasion pour toutes de booty-shaker ! Le sourire des deux dj et leur énergie positive s’emparent de la salle pour deux heures de mix, pendant qu’au sous-sol, l’expérimentée Mary Velo (FEMALE :PRESSURE) finit un set techno bien tapant mais toutefois intimiste.

Mary Velo. crédit photo : Bunker Music

Et là… maîtresse Kaltès prend la relève et rappelle qu’elle excelle dans la dark techno. Elle qui m’a fait danser des heures durant cet été lors du WHOLE festival, et auparavant au Kit Kat Club ou à //About blank,  fait remonter en moi des souvenirs interdits et des sensations incandescentes. Cet espace confiné qu’offre la chaufferie, sombre et peu fréquenté, permet une véritable connexion jusqu’à 5 heures.

Kaltes. photo RA

On ferme la chaufferie tandis que RAG, figure incontournable des soirées queer parisiennes, a déjà les poings levés et balance des « piou-piou » de lourde acid tout en nous faisant sentir comme à la maison. RAG possède en effet cette particularité de transformer une closing en une sorte de salle des fêtes où tous tes meilleur.e.s ami.e.s seraient présent.e.s et où tout le monde s’aimerait inconditionnellement…

Sur scène, les gentes improvisent des lapdances-techno (performance notoire), dansent le buste penché, s’assoient, discutent…

Les videur.se.s tenteront à plusieurs reprises de faire descendre ces Aphrodites, en vain.

La première édition 2018 la WET FOR ME est une réussite tant pour le public présent, safe et bienveillant, que sur le choix d’une programmation éclectique qui satisfait les amantes des nuits hardcore, ou les séductrices envoûtées par des sons atmosphériques et sauvages.

Liens Soundcloud dans l’ordre de citation dans l’article :

https://soundcloud.com/anaisleszcynska
https://soundcloud.com/paulette-sauvage
https://soundcloud.com/femalepressure
https://soundcloud.com/indigo
https://soundcloud.com/mil3-3ri-vs
https://soundcloud.com/tgaf
https://soundcloud.com/redaxes
https://soundcloud.com/maryvelo
https://soundcloud.com/kaltes
https://soundcloud.com/dj_rag

Photo à la une : Greenroom.fr
Rédactrice : Doc Celio

 

Commentaires