La seconde édition du Waking Life se déroulait du 15 au 20 août aux environs de Crato, au Portugal. Une manifestation sensationnelle dans un cadre envoutant et intimiste où quelques milliers de festivaliers ont pu communier ensemble.

4 scènes principales autour d’un lac

♦ La « Cochilo », première scène que l’on rencontre en arrivant du camping. C’est là que se déroulera un opening ambient de A. Brehme, Plaid & Felix’s Machines et Sa Pa mercredi soir, mêlé à la poussière que le vent et nos pas élèveront. À cette occasion, Felix Thorm avait construit un gigantesque instrument de musique aux sonorités de xylophones et bruits de batterie. La sculpture pouvait jouer à elle seule une multitude de rythmes et de morceaux de musique aboutis.
C’est la scène qui recensera le plus d’artistes émergents et virtuoses aux musiques déviantes. L’endroit idéal pour des découvertes musicales affriolantes et pour le chill et la détente.

« Outro Lado », havre de paix, qui à la tombée de la nuit se transformait en dancefloor
mystique. Des habitués des clubs comme DVS1, Eduardo De La Calle, Luke Abbott, Mayaan Nidam, Rhadoo en étaient les chefs d’orchestre…

Outro Lado, © Alexandru Ponoran

Waking Life festival 2018

#ENreport #PortugalQuelques images du mystique et intimiste festival Waking Life qui s'est terminé il y a quelques jours.

Publiée par Techno News sur Vendredi 24 août 2018

 

♦ La « Floresta », situé de l’autre coté de la rive, qui se voit, un jour, berceau d’une scène micro hôte des Priku, SIT, Ferro ou Pandilla LTD, et un autre, logera les beats effrénés d’Objekt et la techno de Peter Van Hoesen, Architectural, Christine, Rrose ou Anthony Linell.

♦ La scène « Praia« , refuge des lives soul et hip-hop d’Alfa Mist, Kamaal Williams et Hulk Hodn… Mais aussi des formidables sets de Djrum, Stavroz, Dwig ou Om Unit.
Couleurs orangées et odeurs d’encens donnaient à cet endroit une atmosphère bien particulière…

Le tout, fonctionnant sur du Loud Professional à perfection.

Ces performances qui nous auront marqués

Parmi ce flot d’artistes déferlant cette semaine de festival, certains ont clairement marqué nos esprits. Nos coups de cœurs auront été les sets de Aleksi Perälä, Djrum, Objekt et Murcof, et tout le closing du dernier jour à Outro Lado avec Rhadoo, Dj Masda et Mayaam Nidam
Nos plus belles découvertes auront été sur la scène Cochilo, en arrivant par hasard pendant des concerts electronica, sur les sonorités apaisantes et réparatrices de Montanha Magnética ou Sofus Forsberg, ou sur des DJ sets ambient.

Une scénographie à couper le souffle

Vous l’aurez peut-être déjà constaté, c’est un remarquable effort de scénographie qui a été entreprit, sculptures et constructions en bois visibles le jour, festival haut en couleurs et défilés d’illuminations la nuit. Des installations interactives, artistiques et éphémères étaient également présentes le temps du festival. Alliés au paysage naturel splendide où Waking Life prenait place, nos yeux se voyaient offrir un spectacle hors du commun, à la limite du psychédélisme.

© Alexandru Ponoran

Mis à part la musique ?

Un lac où la baignade était plus que recommandé : durant les 5 jours la température a dépassé 40°C. Si certaines personnes n’étaient pas tentées par la natation, la bronzette ou la musique, il était toujours possible d’aller faire un tour au cinéma la journée, à la salle de méditation

Espace méditation © Alexandru Ponoran

… ou de se repaître : les festivaliers pouvaient choisir entre une multitude de restaurants végétariens et vegan. Des centaines de mètres de stands de nourritures, dégorgeant de senteurs exotiques et de parfums alléchants. De la cuisine des 4 coins du monde à petit prix, offrant de vrais repas complet et délicieux.

 

En résumé, Waking Life a clairement été au-delà de toutes nos espérances et constitue probablement l’une des expérience les plus enrichissante qu’il nous a été amené d’assister. Cadre, ambiance, musique, convivialité… Tous les ingrédients pour y passer de moments mémorables y étaient réunis.
Un grand merci solennel à toutes les personnes ayant évolué de près ou de loin, staff ou festivaliers pour ces moments de partage.

 

La communauté du festival a créé le groupe Waking Life Music, pour recenser les morceaux joués et entendus durant ces 5 jours, on vous invite à y faire un tour pour vous mettre pleinement dans l’ambiance du Waking Life.

Et puis, l’édition 2019 est déjà lancée, les tickets sont en vente depuis jeudi. Rendez-vous l’année prochaine pour sûr.

Vous trouverez le reste des images d’Alexandru Ponoran ainsi que des clichés d’autres photographes sur la page Facebook du Waking Life.

fotografia: instagram.com/not.alexandru

Publiée par Waking Life sur Jeudi 6 septembre 2018

 

Commentaires