En ce samedi 18 novembre avait lieu le retour des soirées Strictly DNB à Toulouse !! Un des événements immanquables de la ville rose lorsque l’on est junglist ! Autant vous dire qu’on était sur place. On va vous raconter comment la Strictly a, une fois de plus, réjoui le public toulousain ! On a même eu la chance de poser des questions à deux des artistes : SkankandBass et BRK !! Vous les retrouverez dans un prochain article 😉

Malheureusement, nous n’avons pu voir que les deux dernières minutes du set de SkankandBass. D’après nos sources, il a su une nouvelle fois proposer une selecta de qualité. Avec une chaîne YouTube, des dubs et un junglist pointu derrière les platines, on ne se fait pas de souci. Lorsque l’on voit ce nom sur un lineup, on peut y aller à la soirée les yeux fermés. Un type se prépare derrière, c’est le grand Commix !

L’anglais prend les commandes du système son du Bikini et c’est parti. Ça sonne Metalheadz, c’est deep à souhait. La brillance des drums vient survoler le tout et donner un peu d’air à la foule qui, à ce moment-là, est complètement noyée dans l’obscurité des tracks jouées. Commix régale, il claque le fameux « Commix – Be True ». On ne pouvait pas rêver mieux. Le temps de poser deux trois galettes de plus, à base de breaks and old vibes quand on distingue des sonorités reconnaissables. Et oui, il s’énerve, on entend au loin le « Benny L – Low Blow » qui approche. Il faut dire que c’est L33 qui arrive juste après Commix, il faut violenter la foule et la préparer pour la suite ! Low Blow drop, rewind, ça recommence, deuxième gifle. Jusque-là, la Strictly tient ses promesses !!

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus

Crédit photo : Fo’ToM

 

Fin du set de Commix, passation d’armes, L33 se positionne. On lui apporte un tabouret pour jouer car oui, il est encore en béquilles suite à son accident datant d’avant cet été. Comme on a déjà pu le voir l’année dernière lors de la Eatbrain Night dans ce même lieu, Le Bikini, L33 n’est pas là pour rigoler. Tu prends de la bonne Neuro bien sale, du Eatbrain à foison et un boucher aux platines. C’est l’heure de ramasser. Le sound system dégueule de basses, le Bikini ronfle comme pas possible. Même assis, L33 envoie ce qu’il sait faire de mieux, des doubles drops des reeses et un rythme effréné et continu ! Un mélange de classics, de tracks « populaires » avec une pointe de dubs et voilà. C’est le doux mélange qui fait toujours son effet sur le public toulousain, friand de sons puissants et énervés. Oui, le toulousain aime se faire casser les dents.

Passons à LA tête d’affiche de la soirée ! Il s’agit de ce bon vieux Friction, un des papas de la Drum mondiale. Cet homme qui, de par son investissement, a aidé le genre musical à se populariser, n’est pas venu tout seul ce soir. Il est accompagné du MC Linguistics. Bon Friction, pour la piqûre de rappel : Producteur, Dj, patron de label, animateur radio… MC Linguistics l’accompagne très souvent sur ses sets. C’est une entente qui marche. Un bon MC chauffeur de foule et un DJ qui maîtrise les platines comme s’il les avait créées. Une tracklist oscillant entre anthems, tracks dancefloor, dubs et classics. Le public est capable de chanter quasiment chaque morceau.

L’heure du closing ? Et bien oui ! Assuré par qui ? Par le marseillais BRK !! Pas mal pour une première au Bikini n’est-ce pas ? Un closing aux petits oignons. On entend des dubs de son label, Hyperactivity Music. Pour une fois que l’on ne finit pas une soirée par du carnage auditif, ça fait du bien ! On entend des vibes violentes mais aussi des rollers et quelques tracks deep qui se glissent dans le lot. Par exemple,  » QZB – Turning  » point tombe à point à cette heure-ci. Du moins, à notre goût.

Cette soirée aura tenu toutes ses promesses. La qualité technique et la selecta des artistes invités ont toutes été parfaites. Un grand merci à l’équipe Strictly DNB et à Regarts pour l’invitation !

 

L’image contient peut-être : 12 personnes, personnes souriantes, foule

Crédit photo : Fo’ToM

 

____________________________________________________________________

 

Strictly DNB came back on this Saturday 18th of November ! One of the events you can’t miss if you’re a junglist ! And of course we were there. We’re gonna tell you how this event, pleased once again the Toulouse’s public ! We also had the chance to ask a few questions to two artists : SkankAndBass and BRK ! Interview will be released soon !
Unfortunately we only saw the last 2 minutes of SkandAndBass‘ set. We already know he played a quality selection of tunes. With such a Youtube Channel, dubs and a solid junglist behind the decks, we are not worried about that. When you see such a name on a lineup, you can’t be disappointed. A guy prepares himself on the back, this is Commix !
The Englishman Commix takes control of the Bikini Soundsystem. There’s a deep & good « Metalheadz » vibe. Clear drums goes above that, giving air to the public, which is completly drowned by the darkness of the tracks played. Commix‘s set is royal, even more once he plays their famous track « Be True ». It turned out better than expected. He then plays 2 or 3 breaks and old vibes tracks before hearing a familiar tone. Indeed, Commix gets angry and plays « Benny L – Low Blow ». L33 is playing right after so Commix needs to assault the public to warm them up ! « Low Blow » drops, and gets rewinded. Here we go for the second slap. So far, The Strictly DnB doesn’t deceive ! End of Commix’s set, L33 is getting ready. Someone brings him a stool because, indeed, he’s still using crutches following his recent accident before summer. As we could already see last year during the Eatbrain Night at « Le Bikini », L33 isn’t joking around as you take huge and dirty NeuroFunk, a lot of Eatbrain and butcher behind the decks. It’s time for the violence.
Bikini‘s soundsystem is pushing the basses to its maximum. Even seated, L33 is doing what he knows best : double drops, reeses and unrestrained rythm ! A mix of classic and popular tracks with a few dubs and thats it. That’s the sweet blend which makes the Toulouse’s satisfied. Indeed they love to have their teeth smashed.
Let’s switch to the event’s headline! And this is Friction, one of the Drum & Bass fathers. This invested man, who helped to popularise the genre isn’t alone this night. Indeed there’s also MC Linguistics. For those who still don’t know who Friction is : Producer, DJ, Shogun’s label Owner, radio host.. He’s always paired with MC Linguistics, it is a well-working duo. A good MC motivating the crowd and a DJ who masters the CDJs like he created them. Friction plays a tracklist oscillating between anthem, dancefloor tracks, dubs & classics. The crowd to sing almost every tune out-loud.
And it’s closing time ! The Marseille’s DJ BRK, for his first time at « Le Bikini » has the responsability to assault the crowd for one last hour. And he did ! He played some dubs from his label HyperActivity Music. For once, we have a dj who’s not playing 100 pure violence music at the end of the night, and damn it feels good! Even though he played some NeuroFunk but not only, a few rollers and some deep tracks as well. For instance the track from QZB, “Turning Point” fits the end of the night vibe perfectly in my opinion.

 

Commentaires