Deuxième semaine d’août, c’est vers le sud du Portugal que nous nous dirigeons, tout près de la côte, pour découvrir le festival MEO Sudoeste qui célèbre cette année sa 22e éditionC’est à Zambureija do Mar et pendant 5 jours que se produisent plus de 50 artistes issus de plusieurs genres : hip-hop, edm, techno, et pop. 

Une grande kermesse

C’est sous un soleil radieux que l’on arrive le vendredi 10 août, mais le festival a déjà commencé depuis mardi 7. Quant au camping, il est ouvert depuis la semaine dernière. A 15 minutes du festival se trouve une des plus belles plages d’Europe, accessible grâce aux navettes gratuites mises en place par l’organisation.  Pour les campeurs qui se lassent du soleil et des vagues, c’est sous l’ombre des grands arbres qui jonchent le camping qu’ils peuvent s’ambiancer grâce à la petite scène qui l’anime tous les jours.

Lorsque l’on souhaite rentrer dans le site du festival, il n’y a pas de queue. Et la circulation sera d’ailleurs toujours fluide. Ça, c’est quelque chose qu’on apprécie, pour savoir que 30 000 personnes en moyenne seront présentes chaque jour sur le festival. A première vue, on a l’impression de se retrouver dans une grande fête foraine car, au loin de cette énorme étendue d’herbe, on aperçoit une grande roue et des manèges.

En faisant le tour du festival, tu peux te retrouver à faire du karaoké sur une des petites scènes, danser sur de la techno pour gagner des tee-shirts, faire un tour de manège ou de marché ou bien chiller dans l’herbe. Tu peux aussi croiser des gens qui te donnent des glaces quand le soleil te tape sur la peau, puis d’autres qui te distribuent des couvertures quand la fraîcheur de la nuit arrive. Les organisateurs sont vraiment aux petits soins avec nous, il n’y a pas à dire. Tu trouves de tout et tu peux faire de tout. En fait, c’est un gros bordel bien organisé.

Un festival éclectique

MEO Sudoeste regroupe au total 6 scènes, si l’on compte celle du camping. Chacun peut y trouver son bonheur étant donné que les différentes musiques sont réparties équitablement chaque jour. La population est assez diverse, on peut voir des enfants avec leurs parents comme des adolescents et des retraités. Lorsqu’on discute avec les locaux, on se rend compte que bon nombre d’entre eux n’hésitent pas à venir de Lisbonne ou même du nord du Portugal. Ça semble bien être le rendez-vous portugais de l’été.

Côté programmation, on va devoir attendre 23h avant d’entendre les basses résonner. Pour les fans de techno, la soirée idéale se trouve être le vendredi grâce à la scène « Moche Ring » qui s’y consacre entièrement jusqu’au petit matin. On aura pu y voir Fauvrelle, Frank Maurel, Miss Sheila, Dj XL Garcia, D-FORMATION puis Carlos Manaça pour le closing. On en voudrait bien encore mais on sort quand même rassasié de cette première journée. Entre temps, on est allé voir ce que ça donnait du côté de la grande scène où marshmello a donné un show visuel époustouflant. Le lendemain, dernier jour, l’ambiance est plus calme avec notamment un concert de Lemaitre. Les jours précédents, des noms tels que Don Diablo, Desiigner, Lil Pump et Jason Derulo étaient présents sur la grande scène. C’était presque un sans faute car le producteur electro house Hardwell a annulé son concert.

Carlos Manaça @ MEO Sudoeste 2018

#ENreport #PortugalCarlos Manaça finit de déchaîner les foules lors de son passage au MEO Sudoeste Festival !

Publiée par Techno News sur Mardi 14 août 2018

 

Finalement, chaque jour, le festival sait attirer et rassembler toute sorte de population et de générations, et ce qui est sûr, c’est qu’il fait parti des plus grands du pays. Entre campagne, plage et musique, que demander de plus pour passer de bonnes vacances ?

Commentaires