Nous voilà repartis au Junction 2 à Londres pour une journée sous le signe de la techno. Au milieu de l’immense Boston Manor Parc, on a redécouvert les 5 scènes à thème avec un très beau line-up réparti sur chacune d’entre elles.

 

Sold-out depuis des semaines, le festival Junction 2 a été une nouvelle fois très prisé cette année. En même temps, comment ne pas résister se prélasser dans un parc en plein juin aux côtés d’artistes comme Carl Cox, Nina Kraviz ou encore Dixon.

 

La réputation du festival n’a pas été mise à mal bien au contraire, l’organisation était comme d’habitude parfaite, à savoir pas de longue queue à l’entrée ni au bar, des scènes bien espacées, et un système son adapté aux quelques milliers de personnes présentes.

Le Boston Manor Park a hébergé 5 scènes avec des artistes de la bulle technoïde pour 10h de son non-stop !

Cette année, la scène The Bridge dédiée à Drumcode, avec toujours son décor industriel sous un pont a été envahi par une foule de festivaliers venant danser pour le fameux Carl Cox qui a joué en versus avec Monsieur Adam Beyer (mais aussi en solo). La Fleur, Enrico Sanguiliano ont étaient tout aussi bons! Le seul hic, l’énorme foule sous un pont formant un long couloir, difficile donc de s’approcher de la scène et de se déplacer.

On poursuit notre chemin et on tombe sur la scène The Pavillon à moitié en plein air a retenti pendant près de 6h de set de Dixon b2b  Âme.

La scène Warehouse, en intérieur nous a fait danser sur le Dj résident du Berghain : Len Faki, LSD aka Luke Slater, Steve Bicknell & FunctionScuba presents OCB ainsi que le  duo britannique Dense & Pika.

 

On en a aussi profité pour aller faire un tour en forêt (The Woods stage) entre les arbres sur la house de Joy Orbison, un versus entre Sonja Moonear et l’uruguayen Nicolas Lutz avec une micro-house bien huilée, ainsi que William Djoko. Une super ambiance dans le sous-bois !

Enfin, on trouvait la grande scène The Hex, en partenariat avec le Sonus Festival munie d’un grand chill-out en face . La queen Nina Kraviz été invitée pour le closing, 2h d’acid techno foudroyante avec des notes très core, de quoi finir en beauté!

 

 

 

 

 

 

Credit cover:  Sam Neill photo

Rédactrices : Cindy & Coline

 

 

Commentaires