Spationautes du vaisseau Hadra, remémorez-vous ces instants uniques et précieux partagés toutes les fins d’été depuis maintenant des années. Chaque édition ne vous rend-t-elle pas plus fort d’émotions, de rencontres, de découvertes ? Retour sur cette folle édition 2K18 sur le thème de la science fiction, pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’embarquer avec nous.

« T’as des festivals en France… Puis t’as le Hadra. Incomparable avec le reste, c’est tout simplement la meilleure expérience psychédelique de ma petite carrière de baroudeur de Festoch. Je veux une 12eme édition, là, maintenant, tout de suite ! »

L’antre des étoiles, direction psyché-land

Cette année l’équipe du Hadra a mis la barre très très haute coté déco. En effet, dès le parking nous pouvions déjà nous faire une petite idée de l’ambiance. Une fois le passage obligatoire à la billetterie effectué, direction la porte des étoiles pour un voyage interstellaire de 72 heures.

A l’intérieur du festival, nous en avons également pris plein les mirettes. Les nombreuses équipes de décoration et mapping n’ont une fois de plus pas chômé. Une allée de fleurs semblants tout droit sorties d’un film de SF nous ouvrant le chemin dès l’entrée… jusqu’au vaisseau spatial surplombant la main stage, offrant une vue imprenable et un « abri-cocon » pour les frais et humides levés de soleil, de quoi nous plonger, plus profondément au cœur du thème de cette année.

Ce qui a fait de cette édition du Hadra une édition réussie également c’est son village de stands, avec cette année une épicerie et marché bio, pour le plaisir de vos papilles, des performers tels que Fuego Loko, Zero Point Cirque… mais encore ses animations, ses ateliers, ou ses conférences.

 

« Un mapping et une main Stage de malade, un line-up qui nous aura fait galoper sans pitié, un système-son bien réglé (comme d’habitude) et un fire-show en mode tribe qui donne encore des frissons… »

 

Coté programmation…

Niveau line-up le Hadra c’est un savant mélange entre pointures du genre et toutes nouvelles pépites qui ne demandent qu’à être découvertes. Quoi qu’il en soit, à chaque fois nous ne sommes pas déçus!

Des incontournables du Hadra tels que Oddwave, Kokmok, Miss Tekixvs Oïkia, Itchy & Scratchy aux très grands Lunarave, Laughing Buddha, Mad Maxx ou encore Space TribePsymmetrix… nous avons eu droit à du très lourd sur la Main Stage.

Sans oublier bien entendu la scène alternative, de plus en plus qualitative chaque année, avec les prestations de Audiflow, Miss Tick, Treavor Moontribe et Woobedub, ou encore au chill-out pour les plus posés d’entre nous, Astral Waves, Sleeping Forest, Deep Lodocus

« Très très heureuse d’avoir joué sur un Festival si agréable : un joli lieu, un accueil bienveillant et pro pour tous: artistes, festivaliers et des propositions artistiques, esthétiques, culinaires, de bien être… de grande qualité et pour tous les goûts: un grand bravo Hadra. »

Vous l’aurez compris, Hadra édition 2018 fut un succès de plus, une organisation aux petits oignons, une ambiance inimitable… Que du bonheur. Une épopée fantastique de quatre jours sous le signe de la rencontre, de l’échange et des bonnes ondes.

Tsubi @ Hadra Trance Festival 2018

#ENreport #AllierLever de soleil avec DJ Tsubi sur la Main au Hadra Trance Festival

Publiée par Trance News sur Lundi 10 septembre 2018

« Le mot merci est trop faible, c’est vraiment dingue ce qu’il s’est passé. Mon seul regret est que ça ne dure pas un ou deux jours de plus tellement c’était une bonne vibe, à l’année prochaine c’est sur et certain ! »

Notre seul regret à nous? Pas l’ombre d’une goutte, un Hadra sans pluie de paillettes ni gadoue, rendez-vous l’an prochain pour la revanche!

 

 

 

 

Crédit photo: Ephem’R, Timagin,

Commentaires