C’est avec une émotion toute particulière que nous nous dirigeons ce vendredi 29 juin dernier vers le Trabendo. Le Parc de la Villette est rempli, tout le monde vient profiter de l’espace en cette fin de semaine chaude et ensoleillée. C’est donc dans une ambiance chaleureuse que nous retrouvons les habitués (et quelques petits  nouveaux) des soirées Get In Step devant la salle pour un petit échauffement.

Pour cette dernière de la saison, un plateau varié nous promet une clôture en beauté. En entrant, c’est Ajam & Raxx que nous retrouvons en milieu de set. Il y a déjà du monde sur la piste, à croire que chacun veut savourer chaque instant de cette soirée. Il fait chaud dans la salle, alors après avoir écouté une partie du set, nous sortons sur la terrasse pour prendre un peu l’air. Nous discutons avec les junglists, notamment des festivals où chacun va se rendre cet été : Liquicity, Hospitality On The Beach, Dour, Let It Roll,… Nous retournons à l’intérieur de la salle qui est devenue noire de monde. Le set d’Ajam & Raxx est propre, assez deep. On ressent une montée d’impatience alors que l’heure approche pour le très attendu Maduk, l’un des deux fondateurs de Liquicity (label que nous sommes plus qu’heureux de voir représenté en Get In Step).

L’image contient peut-être : 1 personne, sur scène et intérieur

C’est à coups de classiques et de nouveauté des artistes de son label que Maduk décide de ne nous laisser aucune seconde de répit. Il fait vraiment très chaud dans la salle, mais le public est décidé à profiter de tout son set. On pourra aussi bien entendre son célèbre remix de « Pull The Trigger » que la magnifique et fraîchement sortie « The Temple » de Raise Spirit (qui je l’avoue m’a beaucoup émue). L’ambiance est dingue, tout le monde chante (on sait déjà que l’extinction de voix sera bien là le lendemain), le set est très énergique.

Mais pas le temps de s’avouer vaincus : Abis (que vous aurez pu croiser dans la salle et sur la terrasse pendant le set de Maduk à discuter avec junglists parisiens) & Signal prennent place pour un set reprenant en partie leurs tracks respectives sorties il y a peu. Fondateurs du tout nouveau label Dividid, ils ont bien représenté l’image que nous nous en sommes faite pendant leur set : sombre, violent, poignant. La salle se vide un peu (trop chaud ?) mais l’énergie est toujours bien présente. Abis & Signal sont proches de leur public, nous avons également pu discuter un peu avec le jeune Signal qui lui aussi s’est rendu près du public après leur monstrueux passage.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, nuit

Killerhertz, représentés ce soir par Erb N Dub, l’un de ses trois membres, et que nous étions curieux de découvrir en mix, nous propose un set que nous  avons trouvé plutôt bon. La salle est survoltée, il y a pas mal d’espace pour danser et chacun en profite, parfois un peu trop : nous sommes quelque peu couverts de bière ayant volé dans les airs, mais ce n’est pas grave, ce sont les aléas des soirées où il y a beaucoup de mouvement !

On commence à fatiguer un peu, à se demander si on ne va pas partir avant la fin. Mais lorsque Zorel fait une entrée fracassante pour le set de clôture, on ne peut s’empêcher de rester. Et nous avons bien fait : le public et l’artiste donnent tout ce qu’il leur reste (et nous aussi) et c’est avec une bonne sélection de tracks et une belle technique que le fondateur des soirées Get in Step termine cette folie.

C’est à 6h du matin que le son s’arrête et que nous sortons à reculons du Trabendo au sein duquel nous avons pu vivre des soirées mémorables, et au sein duquel nous avons hâte de débuter une nouvelle saison après un été qui (ne) sera (pas) de tout repos ! Années après années, Get In Step nous permet de découvrir une sélection d’artistes éclectiques dans une ambiance familiale, où chacun peut venir pour une première fois… et  “entrer à son propre rythme” !

L’image contient peut-être : 12 personnes, foule

Commentaires