Toulouse s’anime depuis maintenant 13 ans grâce au Festival Electro Alternativ en période de rentrée.

Cette année, le festival s’est tenu du 26 Août au 16 septembre avec des dates aussi bien dans des salles de concert que dans des lieux chargés d’histoire dans toute la ville toulousaine. Beaucoup de découvertes, avec des artistes locaux, internationaux, de continents différents, une découverte des cultures électroniques au sens large.

Nous avons assisté le 9 septembre dernier à la troisième « soirée club », l’unique date consacrée aux cultures de la trance. Sur l’édition dernière, la salle du Bikini accueillait D-Addiction, Belik Boom, Dj Stryker et Miss Tick.

L’équipe d’Electro Alternativ, chapeautée par Regarts Asso, se ré-associe sur cette édition avec Natural Beat Makerz (NBM), une asso et label trance toulousaine avec laquelle ils ont l’habitude de faire quelques co-productions durant l’année au Bikini.

En plein dans le week-end chargé en dates du festival, la salle de concert du Phare a accueilli le samedi de 22h à 6h de nombreux artistes de renommée internationale, allant de la progressive trance en passant par la psygressive pour atteindre le saint-grâal : la psytrance. 1H pour marquer les esprits, voilà le défi à relever pour chaque artiste.

La soirée a débuté avec l’australien Ryanosaurus qui a élaboré un live act plutôt surprenant sur des notes psygressives, et on a même eu droit à la petite séquence hi-tech inattendue. Peu de personnes présentes à ce moment-là ((les absents ont toujours tort..) mais la surprise a fait son effet et nous a pour notre part tout émoustillés.

23h vient Belik Boom, artiste très attendu par son public. Toujours aussi généreux et communicatif sur scène, Guy Belik nous réchauffe avec ses sonorités outre-méditerranéennes qui dégagent une bonne énergie aux rythmes progressifs.

S’en suivra Upgrade représenté sur ce set par Raz Kfir bien lancé, solaire et énergique, qui a su faire la réputation du duo. On a été moins impressionnés par Coming Soon déjà vu maintes fois mais qui a n’a pas manqué de faire taper les pattes des amateurs de trance . Mais nous étions peut-être aussi impatients de voir détaller Sphera juste après sur la scène de l’Electro Alternativ pour sa toute première date en France. On ne connaissait que très peu l’artiste en herbe, mais l’israélien nous a conduit dans son univers, plus aérien que les sets précédents, ne se limitant pas seulement à de la progressive. 3 jolies performers en ont profité pour se glisser très légèrement vêtues pour un show visuel à l’orientale avec leurs battons de feu.

Il est 3h, Laughing Buddha marque d’un fer de lance un nouveau tournant dans la soirée avec sa psytrance psychédélique à souhait qui ne cesse de nous emporter à chacun de ses passages.

 

Le show light s’accordait parfaitement avec les rythmes acérés puissants qu’il alignait très justement pendant que les performers faisaient quelques apparitions, sous l’oeil complice et amusé de notre anglais préféré.

C’est ensuite au tour de son compère anglais Earthling de prendre les manettes, avec un live résolument psychédélique et sportif qui nous a mis en jambes, et est venu à bout de nos dernières énergies hélas ! On assistera au début du set de Rinkadink puis on mettra un point final à cette soirée réussie pour notre part. Direction la navette pour rejoindre le centre-ville et notre lit pour voguer vers le repos semi-éternel et tellement réparateur… 😉

Electro Alternativ a régalé son public, ses fidèles, invitant quelque-uns des artistes influents qui tiennent une place importante sur la scène trance.

8 artistes nous ont fait galoper dans la salle spacieuse du Phare qui n’a pourtant pas l’habitude d’héberger ce type de musique. Bouger, danser sans se marcher dessus : quel plaisir !

Le soundsystem de la salle a été renforcé pour l’occasion permettant une totale immersion au cœur des différents sets, sublimé par une décoration orchestrée par Mimesis. Suite à l’annulation au dernier moment de l’équipe russe de 3Delica, les barcelonais ont su s’adapter au mieux.

Metatron’Acid a ajouté sa touche psyché avec un mapping acidulé mettant en scène le logo du festival encadrant chaque artiste.

Nous sommes ravis d’avoir participé à cette édition et on tient à remercier vivement les équipes d’Electro Alternativ et de Natural Beat Makerz pour le travail acharné qu’ils ont fourni. Et on remercie le festival d’être toujours aussi professionnel et innovant dans sa programmation, connaissant la difficulté à monter un projet de cette envergure à Toulouse…

Report photo complet

A l’année prochaine !!!

Crédits photos : Christelle.D Photographe

Commentaires