Voilà un artiste qui ne rentre pas dans les codes de la musique électronique actuelle, et qui se plaît à rechercher des sonorités nouvelles tout en mélangeant les genres, pour un résultat sauvage… Le dernier album de Rakoon, mixé par Oddwave Studio et sorti le 10 décembre dernier sur la plateforme ODG Prod, est tout simplement excellent et vaut totalement le détour !

Une base de dub, des sonorités psytrance et electro

Chaque track est guidée par la rythmique classique du dub, généralement assez rapide ce qui invite facilement à la danse. Le tout accompagné d’une batterie particulièrement détaillée et punchy qu’on peut assimiler à celle des sons de l’univers psytrance – univers que l’on ressent également via les kicks secs qui renvoient à un effet ultra rebondissant.

Ainsi, à ces morceaux mi dub mi electro/trance, Rakoon a ajouté sa touche personnelle en intégrant des mélodies pouvant être autant psychés que planantes, en tout cas chacune des tracks est émotionnellement riche. Si l’on parle d’émotions, on peut probablement ranger l’œuvre dans la catégorie « nostalgie », ce qui n’est pas du tout un défaut puisqu’une réelle force et énergie se dégage dans chacun des titres. Certains d’entre eux sont tout de même plus enjoués ce qui crée une véritable dualité et deux fois plus de ressentis. L’intitulé de l’album, «Wishes And Delusions » (aka « Vœux et Illusions ») fait tout à fait sens avec la ligne musicale empruntée par l’artiste.

La beauté et la particularité de l’univers de l’artiste est aussi retrouvée dans les pads/instruments utilisés : on retrouve souvent une texture aérienne arabisante ou en tout cas venue d’ailleurs, impression que l’on retrouve également dans les vocals choisis.

Rakoon a réussi non seulement à mélanger des univers musicaux mais également à être techniquement de haut niveau : en plus de la précision musicale et rythmique que l’on retrouve dans chaque track, il a mixé de la meilleure des façons de multiples sonorités comme dans Lust où l’on entend un solo de guitare en réponse à une lead plus analogique, où s’ajoutent multiples samples de musiques du monde.

Un album partagé gratuitement

Pour un second album, Rakoon frappe fort dans le monde du dub et de l’electro, et a su faire exploser la frontière qui peut exister entre chacune des deux atmosphères. A savoir que l’artiste tient à conserver sa liberté artistique et à partager gratuitement chacun de ses titres et albums, pour le plus grand plaisir de ses auditeurs…

Après avoir atteint des records quant au nombre d’écoute sur les plateformes de streaming, particulièrement sur son titre Healing Dub, Rakoon grimpe petit à petit les échelons tout en restant proche de son public et de sa musique, et nous n’avons qu’un conseil : allez le voir en concert pour ressentir une claque pleine de bonne vibes !

 

Crédit photo de couverture : Leika Photography

Commentaires