Pour sa 7ème édition, The Peacock Society annonce une programmation à la hauteur de nos attentes. C’est plus de 40 artistes, dont de nombreux headliners, qui se relaieront au parc floral de Paris les 5 et 6 juillet. Si vous hésitez encore, voici selon notre sélection des 5 prestations à ne surtout pas louper.

Le nouvel album de Modeselektor à découvrir en live

Absent depuis de nombreuses années, Modeselektor fait son grand retour à l’occasion du festival. Après Moderat, le projet en trio avec Apparat, le duo se reforme. C’est une excellente manière de découvrir leur dernier album,« Who Else » qui s’annonce prometteur. Avec notamment un feat avec le rappeur Tommy Cash, le projet berlinois revient en force sur la scène électronique après leur précédent album « Monkeytown » sorti en 2011.

Vibrer lors du b2b de Helena Hauff et dj Stingray

D’un côté, Helena Hauff et ses équipements strictement analogiques, de l’autre Dj Stingray à visage masqué dans la tradition d’Underground Resistance avec plus de 30ans d’expérience derrière les platines. Leur impressionnante performance à Dekmantel en 2016 qui a marqué les esprits, n’a jusqu’à présent jamais été reconduite. C’est finalement lors de cette édition du Peacock Society qu’ils se produiront à nouveau en b2b mêlant énergie brute des boites à rythmes et synthétiseurs vintage.

L’énergie du duo Bicep

Le duo de Belfast, Bicep, auteur du titre désormais mythique « Glue« , fait très probablement partie des artistes les plus en vogue de la scène anglo-saxonne depuis ces deux dernières années. À chaque apparition, ils déplacent les foules qui viennent succomber à leurs titres planants et entraînants. Si vous ne les avez encore jamais vus, leur set enivrant ne vous laissera pas de marbre.

Le nouveau projet Bjarki en live

Bjarki, producteur connu pour ses morceaux sortis sur трип, le label de Nina Kraviz, a sorti son « premier véritable album ». En effet, l’islandais s’aventure entre abstract hip hop et IDM. Loin des bangers techno qu’il a produit jusqu’à présent,. Son album « Happy Earthday », sorti sur le label allemand !K7 assume ses influences d’Aphex Twin et de la scène ambient/IDM du milieu des années 90. Ce nouveau projet qui sort des sentiers battus pour revenir aux premiers amours de l’artiste, devrait surprendre le public habitué aux sonorités industrielles qu’il a l’habitude de jouer.

Le second souffle de l’électro lounge : Yaeji

À la fois dj et chanteuse, la coréenne donne une nouvelle vie à l’électro lounge. Ce genre délaissé reprend un nouveau souffle avec Yaeji qui lui appose sa culture en alternant le coréen, sa langue natale et l’anglais dans ses morceaux. Cette artiste alternative et créative vaut largement le détour.

En réalité, il y a également 37 autres bonnes raisons de participer au Peacock Society : on vous laisse découvrir la programmation complète ci dessous.

Événement
Tickets

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×2 pass samedi pour l’événement.

Pour participer :

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication

⇒ inscris ton nom et prénom en commentaire ci dessous (⇓)

[toute participation non complète ne sera pas enregistrée]