Après deux soirées plus que réussies dans la capitale, le collectif Soare revient pour un nouvel événement qui aura lieu cette fois-ci en warehouse le 8 décembre prochain, le tout sur deux scènes pour notre plus grand plaisir.

11h de son entre minimale et techno

Voilà un line up qui fait honneur à plusieurs labels en invitant des artistes de tout horizons. Les artistes se partageront donc les créneaux entre deux scènes, la première étant totalement minimale et la seconde essentiellement techno.

La programmation de la minimal stage commence avec Bodin&Jacob, duo allemand mixant tantôt sur vinyles, tantôt sur cdj et qui peut balancer de la house deep et planante comme du breakbeat ou encore de la techno. Ils seront accompagnés de ABI et Charlotte du label féminin RA+RE, pour un set mêlant sonorités minimal techno et house groovy, suivis de trois artistes de Soare : Joren, Mister HaK et Vafa.

La techno stage se promet d’être tout aussi pointue que la première : on commence avec le duo masqué The Yellow Heads qui passe de clubs en festivals dans le monde entier, et qui va jouer pour la première fois à Paris sa techno brute et underground qui va réveiller les plus fatigués. Viendra ensuite Wex10, jeune producteur lillois emmenant son public dans une atmosphère particulière, le tout avec une grosse dose d’énergie et enfin Julian Ess rejoint le line up avec sa techno définie comme tel : une ligne mélodique avec des pointes sombres et une bassline vigoureuse

Un collectif à suivre de près

Voilà un nouveau crew qui a fait son apparition cet été dans la sphère underground parisienne, et dont nous avons déjà découvert les talents en matière d’organisation de soirées . Soare se rajoute aux autres collectifs majoritairement house, minimal et techno pour mixer le tout de la meilleure manière possible, en mettant en avant des artistes peu connus comme des djs et producteurs de renoms.

Amateurs d’ambiance underground à l’univers chaleureux et groovy, voilà où vous diriger début décembre pour affronter le froid…

Event

 

Photo : Gaëtan Tracqui

Commentaires