Face à un public toujours plus désireux, les collectifs se multiplient ces dernières années à Paris. Le 9 mars, ce sera au tour de Cremaster de faire son entrée sur la scène parisienne. 12h de techno industrielle en warehouse, le nouveau collectif a concocté un cocktail détonant. 

La fête débridée

Comme de plus en plus de collectifs, et toujours pour répondre à la demande du public, l’équipe de Cremaster veut faire de son événement un espace de liberté, sans tabous. La fête doit être un lieu accueillant et sans jugement. Le public doit pouvoir se sentir libre d’exprimer ses fantaisies le temps d’une nuit. C’est pourquoi le collectif encourage le public à venir faire la fête de manière débridée sans crainte.

12h de techno industrielle allemande

Pour cette première édition, le crew a prévu une programmation pointue dont les artistes se produiront majoritairement en live et largement dirigée vers la techno allemande.

Ainsi Sarin amènera le son berlinois à Paris, tout comme Romance Disaster. On le retrouvera également pour un dj set auprès de Imperial Black Unit avec qui il forme depuis peu Massenstörung. Le public français pourra découvrir pour la première fois ce mystérieux trio allemand qui s’annonce brutal mais envoûtant. La moitié d’Imperial Black Unit, Lapse of Reason, se produira d’ailleurs en solo au cours de la soirée. A tout cela s’ajoute CelldödLe son allemand tant apprécié des amateurs de techno sera tout aussi bien représenté par ce suédois dont les influences berlinoises sont très nettes.  C’est ensuite le duo féminin français Cacophoneuses qui rejoint ce programme avec un live percutant. Les deux derniers artistes de cette, déjà bien belle, programmation se produiront en dj set. Il s’agit du sombre Rendered et du très énergique Znzl.

Event ici

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×2 places pour la soirée.

Pour participer :

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication

⇒ inscris ton nom et prénom en commentaire ci dessous (⇓)

Commentaires