Amateurs de techno sérieuse, les BLIND series sont faites pour vous. Chaque nouvel événement sort comme un coup de tonnerre : des invités de marque, toujours plus surprenants les uns que les autres.

Après avoir accueilli Shifted, SNTS, AWB, Pär Grindvik, Vlaysin (live), SHXCXCHCXSH (live), et dernièrement Regis, CTRLS, Anastasia Kristensen et Innigo Kennedy, la programmation de leurs deux prochaines soirées continue la surenchère. Pour cette année, les évènements se déroulent au sulfureux Nuits Fauves et au mythique Rex Club

11 mai: techno sombre et puissante

Tout d’abord, les prochains artistes à prendre possession des Nuits Fauves le 11 mai ne seront autres que Jonas Kopp, Sunil Sharpe et Illnurse (live). Autant dire que la soirée risque d’être mouvementée !

Jonas Kopp, argentin reconnu pour sa musique mentale et sombre, vient tout juste de sortir un nouvel EP sur Evod Records. L’irlandais Sunil Sharpe nous fera au cours de la nuit une démonstration de ce que techno anglaise signifie. Enfin, ILLNURSE, aka le français Fred Terror, viendra enflammer les Nuits Fauves comme à son habitude. Event ICI.

Flashback from my closing hour at BASSIANI last Friday , filmed by Espen Lauritzen.Can´t wait to come back again.

Publiée par Jonas Kopp sur mercredi 3 mai 2017

23 mai: all night long

Mais aussi, BLIND Series propose un format inédit le 23 mai au Rex Club avec le duo allemand SHDW & Obscure Shape ALL NIGHT LONG !

Les deux habitués des festivals internationaux Marco Bläsi et Luigi Urban, connus dans le monde entier pour des titres tels que die weiße rose ou encore himmel und erde nous ferons l’honneur de mixer toute une soirée rien que pour nous à Paris.
Deux rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.

EVENT

♣ Jeu concours ♣

On vous offre 2×2 places pour chaque événement.

Pour participer:

⇒ like, partage et tague tes potes sur ce post :

https://www.facebook.com/ElectroNews/posts/10156237346558798

⇒ inscris ton nom et prénom ainsi que l’événement pour lequel tu participes

en commentaire de cet article (plus bas)

 

 

Rédactrice: Nilay Keskin

Commentaires