On va essayer de vous faire un résumé court de ce qu’il s’est passé le mois dernier chez Off, parce qu’en plus on doit vous faire gagner des places pour la soirée « Damaged » de cette semaine.

Le mois de janvier chez Off c’était : Kobosil, Ascion & D. Carbone live, Sinus O live, J. Tijn, De Vs. Troit, Fabrizio Lapiana pour la soirée du 16 janvier, et 14anger, 138 live, Paul Birken live, Casper Hastings, Plukkk, Eschaton (Ancient Methods x Orphx) live, Unhuman, Phase Fatale, Thomas P. Heckmann, Freddy K et les résidents du collectif BP pour la teuf du 23…

Que du beau monde en quelque sorte…

Nous entamons notre tant attendu week-end du 16, il est 4h du matin (on est plus le 17 du coup), on débarque à Aubervilliers  et on entre dans le spot, sans faire de queue.
On s’avance, on y trouve un petit espace chill où sont regroupées quelques groupes de personnes qui se reposent et qui discutent…On continue d’avancer et on se retrouve dans une gigantesque salle qui devait contenir 2000/3000 personnes dansant sur un Kobosil en feu…

On se joint aux danseurs, et puis place au live des 2 Allemands Ascion & D.Carbone, LA performance qu’on voulait écouter cette nuit là. Une intro sensationnelle qui laissera place à un départ sur les chapeaux de roues, pour peu à peu diminuer en intensité et explorer un univers breakbeat et expérimental/ambient au moyen de contrôleurs pour seuls instruments hardware.

S’ensuit le live modulaire de Sinus O, prouesse qu’on avait déjà adorée la fois précédente à la Courneuve. On se trouve un endroit pour apprécier dans les meilleures conditions possibles ce live et on s’abandonne à la musique le temps d’une heure…

12540521_907498426015866_3757852852617235161_n

© Platin

 

Le set de J. Tijn a probablement été notre moment préféré, le Britannique nous a ravis avec sa collection de vinyles et ses transitions sans reproche, la salle s’était un peu vidée, ce qui donnait un meilleur rendu au son…

 

946119_907500732682302_6160629797545004477_n

© Platin

Et enfin, on partira sur « Reductions » d’Hector Oaks passé par De Vs. Troit, le duo assassin tout droit venu de Berlin. Même si on pouvait noter quelques problèmes de calage à certains moments, on garde tout de même de très bons souvenirs de leur set (tout comme nos chaussures et vêtements !)…

 

 

Une semaine pour souffler, et nous revoilà d’attaque pour un second tour…

 

Arrivés à Stains vers 3H, pas de queue, 2 choix s’offrent à nous, à gauche, la scène principale avec tous les gros artistes comme 138, Paul Birken, Casper Hastings, Eschaton qui y jouent et à droite, la scène BP, avec les résidents du collectif.
Une seconde scène qu’on oubliera un peu du fait qu’elle fusionnait avec l’espace chill et que le son y était un peu moins fort…

On assiste à un live de 138 exceptionnel : une avalanche de kicks sur un tempo effréné s’accompagnant de bruits saturés et distordus de toute part…

 

12651109_918295918269450_4661942243873958140_n

© Platin

 

De même pour Paul Birken, avec cette fois-ci en bonus, une vidéo-projection sur un mur d’une bonne dizaine de mètres de hauteur. Pour l’anecdote on était quasi sûr qu’il jouait un dj set, les morceaux étaient bien construits et s’enchainaient bien, et puis son manager nous a assuré que non…

Un début de soirée on ne peut mieux pour nous donc, suite à ces 2 performances.

La cadence ralentira légérement sur Casper Hastings, Plukkk, sans pour autant ternir au choix de leur sélection musicale…

Eschaton, duo constitué des artistes Ancient Methods et Orphx, nous livrera un live hors du temps, en jouant avec des bruits bizarres, en triturant le son de leur voix… et puis, nous ferons la découverte de Phase Fatale juste après…Imaginez-vous un cataclysme, qui arriverait, lentement, pesant, et inarrêtable, détruisant toute matière sur son passage…Et bien c’est de cette façon qu’on pourrait décrire le set de Phase Fatale. Sans dépasser les 125 BPM probablement, l’artiste a réussi à instaurer une ambiance oppressante et morbide dans toute la salle…Les visuels étaient également revenus pour cet artiste, décuplant ainsi cette ambiance. C’est à la fin de ce set que nous quitterons les lieux, étourdis et purgés.

 

Le 13 février prochain, cette semaine, dans quelques jours en fait, Off nous remet ça, avec cette fois-ci pas mal de premières françaises…Endlec, Eomac, Lakker, Makaton live, Ontal live, Samuel Kerridge live, VSK

Endlec
Ontal live

Makaton live

Rejoins l’event !

 

Electro news vous fait gagner 2×2 places ! Pour participer, c’est très simple, il suffit d’envoyer un mail à paris@electro-news.eu en précisant le nom de la soirée en objet, et votre nom, prénom.

Comments

comments