Samedi à 18 heures, le mystère est enfin levé, cette nouvelle édition de la OFF, dénommée Damaged qui recevra ENDLEC, EOMACLAKKER (Live), MAKATON (Live), ONTAL (Live), SAMUEL KERRIDGE (Live), SINUS O et VSK, aura lieu à l’Atmos’faire, un squat d’une envergure assez importante où une OFF s’était déjà produite, (cf OFF : Cage) et où se déroulent également les afters Tension.

On notera l’aspect très singulier du line-up de cette soirée : premières françaises pour Endlec, Makaton, Ontal. C’est dire à quel point nous nous devions d’être présents.

 

12755087_10208616181307538_906246872_o

© Tom Jö

 

Nous voilà donc prêts à affronter une fois de plus le marathon qui nous est proposé. Arrivés devant les lieux vers 3h00, les participants sont déjà à bloc, une heure de queue et un concert jazz/funk pour nous faire patienter. On manquera le live de Lakker, bien dommage. La salle du haut était fermée, qu’à cela ne tienne la soirée se passera aux sous-sols, avec la fameuse grille séparant les artistes et le public, nous retenant prisonniers dans un autre monde.
On prend la température auprès de camarades déjà présents à notre arrivée : les avis sur les deux lives de Samuel Kerridge et Lakker sont assez mitigés. D’un côté, un public averti qui était aux anges, et de l’autre, des impatients ignorant tout de l’univers de ces artistes, qui n’avaient pas pu apprécier leurs performances et qui pour certains avaient même pris la décision de s’en aller. Tant pis pour eux.

Débute alors notre incursion avec le set d’Eomac, sur un sound-system bien correct, l’aura festive qui régnait et les lumières couleurs Saint-Valentin dans cette cage commençaient à s’imprégner en nous peu à peu.

 

12751748_10208609168012210_1545261945_o

© Tom Jö

Petit détour par les canapés, après s’être désaltérés auprès d’un tuyau d’arrosage (qui restera ouvert toute la nuit…). On en profite pour respirer un peu d’air frais, on admire les nombreux graffs qui ornent les murs, et c’est reparti de plus belle, avec deux lives de 6 à 8 heures en commençant par un Makaton tout simplement extraordinaire. C’était encore un de ces artistes qu’on rêvait de voir à Paris : un départ calme et parfaitement maîtrisé qui laissera place à des rythmes techno plus qu’allègres mélangés à des sonorités d’un synthé modulaire et autres machines qui nous feront voyager… léger bémol : les transitions n’étaient pas toujours bien assurées, mais ceci n’est qu’un détail. Ontal qui suit. Le duo en live également n’avait rien à envier à la précédente prestation. Les 2 Serbes se sont tout simplement déchaînés et finiront même sur une phase hardcore à +160 BPM, un régal.

 

12773173_10208609167692202_1758785735_o

© Tom Jö – Endlec à l’œuvre.

Le jour se lève, les renforts venus en after frappent à la porte, et l’ambiance est à son paroxysme, Endlec prend place… On ne savait pas trop quoi s’attendre du protégé de Bas Mooy, dont la renommée vient principalement de ses 2 EP sortis sur le label MORD. Le Grec nous a servi un set de 4H très éclectique, démarrant en trombe pour ne pas faire césure avec le set Ontal, puis passera à une phase breakbeat de qualité… En résumé, un set très réussi… Il est 11h30 la cage a eu raison de nous. On repart, songeant à notre prochain rendez-vous avec Sleeparchive le 27 février, on laisse VSK aux plus téméraires que nous…

 

12755325_10208609167972209_1385791591_o

© Tom Jö – VSK

On dépose un petit bilan de cette Damaged et de Off en général, pour clarifier les choses : Bientôt 1 an d’ancienneté, des événements où l’on préfèrera venir le plus tard possible, voir même en after. Une organisation qui commence à se ficeler proprement, l’endroit était plutôt confiné mais les flux de personne ont bien été gérés. Une diversité dans la musique proposée par des artistes qui font partie des line-up parmi les plus pointus du moment dans le monde de la techno (probablement ce qui se fait de mieux en France), malheureusement tout le monde n’a pas été réceptif de la même façon sur tous les sets… Une diffusion du son correct dans un lieu difficile à exploiter, pour une soirée qui peut encore nettement s’améliorer sur plusieurs points bien que des efforts soient faits à chaque édition.

… Mais on ne voit pas trop ce qui pousse un magazine de poids à faire un article médisant à propos de l’événement, pour le sponsoriser ensuite sur Facebook 😉 Peut-être d’autres organisateurs qui y ont des relations proches ? (il suffirait de lire quelles autres soirées y sont citées ?!)

 

Trêve d’allusions. Ce week-end, OFF remet ça, et comme d’habitude, Electro news vous fait gagner 2×2 places ! Pour participer, c’est très simple, il suffit d’envoyer un mail à paris@electro-news.eu en précisant le nom de la soirée en objet, et votre nom, prénom.

Imaginez Blaise, Dj Pete, Dj Skurdge, Pvs, Sleeparchive et Subjected réunis dans un même lieu avec une surface de plus de 3000 m2…
Rejoins l’event !

Comments

comments