C’est au beau milieu de l’hiver que les collectifs brestois Nuisance Sonore et le collectif parisien Nectart Music s’associent. Rendez-vous le 1er février à La Suite Brest pour une  Infected aux sonorités acidulées et aux rythmes métalliques.

Deux collectifs qui partagent la même vision de la fête

Nuisance Sonore, le crew brestois, ne cesse d’agiter la foule brestoise, proposant divers évènements comme des open air ou soirées au bar. Ils ont cette fois décidé de passer à la vitesse supérieure et commencer des soirées en club.

Pour ce nouveau format, une collaboration s’est dessinée avec le collectif parisien Nectart Music. Fondé en 2015 et après avoir mis Paris dans tous les sens grâce à ses warehouse Acid Fusion (photo), il débarque en Bretagne avec la ferme intention de continuer sur leur lancée. L’entente ne pouvait que bien se passer car les deux crew sont adeptes de sons métalliques et de techno violente. Ils uniront leurs forces et leurs énergies le 1er février.

Un line-up brutal aux couleurs acidulées

La tête d’affiche sera le talentueux DJ Paramod, tout droit venu des terres hollandaises. Ses sons brutaux constatés notamment lors de la soirée des 10 ans d’Électro News nous prouvent qu’il n’a aucune limite. Accompagné de ses machines, le breton Johnfaustus viendra secouer le Finistère avec un set acidcore tumultueux. Les artistes résidents des deux crew viendront s’ajouter au line-up. Le duo Sukophantes représentera Nectart Music avec ses nappes acid techno. Du côté de Nuisance Sonore, c’est Altaïr qui se chargera de chauffer la foule avec  ses notes indus et acid. Pour accompagner les artistes, Isotrap se chargera de mettre en place un visuel aux motifs expérimentaux.

Event

 

 

 

Crédit photos : Clément Le Page à Astropolis 25 – Astroclub (Kobosil/Jensen Interceptor) et Nectart Music