Tapage Nocturne Party revient en force après un an d’absence. 3 scènes couvriront tous les styles : de l’acid au hardcore en passant par l’indus. Comme d’habitude, la programmation se veut éclectique et surtout qualitative : de beaux noms sont à l’affiche. Un véritable spectacle qui souffle sa sixième bougie en 2020. Pour assister au cataclysme, RDV le 8 février au Docks des Suds.

3 antres et leurs gardiens déchaînés

Des kicks explosifs et une exploration du style hard sous toutes ses facettes : voilà l’engagement de Tapage Nocturne. L’édition 2020 promet d’aller encore plus loin. L’Antre du Feu est gardée par N-Vitral, qui régale la scène hardcore depuis maintenant 10 ans. Sera également présent le néerlandais Ophidian, auxquels s’ajoutent 4 autres DJ’s tout aussi brûlants. Les maîtres de l’indus feront trembler les murs de l’Antre de Fer. Parmi eux notamment : Detest, dont le style signature mélange hardcore et drum’n’bass et la lituanienne Somniac One[KRTM] s’invitera aussi à cette dinguerie.

L’Antre de Kêros accueillera les spécialistes de l’acid au frenchcore. On y croisera Darktek, qui s’est imposé au fil des ans dans l’hexagone mais aussi Sevenum Six de la fraterie Obs.cur. Côté sonorisation, on pourra compter sur du Funktion One et L-Acoustics. Enfin, la scénographie se veut encore une fois remarquée avec un light show doublé d’un fire show.

Reprendre des forces pendant la bataille

Nouveauté de cette édition 2020 : la Game Zone ouvre ses portes. Pensée comme un espace chill et fun, elle permettra aux ravers de souffler un peu avant d’attaquer de plus belle. Manettes géantes, bornes d’arcades et autres activités orientées rétro-gaming seront installées pour l’occasion. Vous l’aurez compris, Tapage Nocturne est définitivement un rendez-vous à ne pas manquer.

Event Facebook

♣ Jeu concours ♣

On vous fait gagner 2×1 places pour la soirée.

Pour participer :

⇒ like, partage (en public) et tague tes potes de soirée sur cette publication

⇒ inscris ton nomprénom et ton mail en commentaires ci-dessous

[toute participation non complète ne sera pas enregistrée]

 

 

 

Crédit photos : Florian Galène