La prochaine soirée Get In Step  qui se déroulera le 18 mai prochain au Trabendo à Paris mettra plusieurs artistes anglais à l’honneur tels que Tantrum Desire, Culture Shock ou encore Joe Ford. C’est à ce dernier que nous avons décidé de nous intéresser aujourd’hui.

 

Sa vie, son oeuvre

Salut Joe ! Si je ne dis pas de bêtises, tu viens de Harrogate, ville de 80000 habitants située juste au-dessus de Leeds. S’il est fréquent que les grands producteurs de dnb anglais viennent de villes comme Londres, Manchester, Birmingham ou bien sûr Bristol, on a rarement entendu parler de la tienne. Y’a-t’il une culture drum and bass dans cette ville ? Est-ce là-bas que tu as assisté à tes premiers events et que tu as joué tes premiers sets en tant que dj ?

Ouais c’est exact mec, j’ai récemment emménagé à Leeds mais j’ai vécu 90% du temps à Harrogate. La scène dnb là-bas est quasi inexistante. De tous mes amis, rares étaient ceux qui étaient dans la dnb et à l’école je pense que personne ne s’y intéressait non plus haha. Je n’ai assisté à aucun event dnb avant d’arriver à l’université, j’ai été à celle de Huddersfield qui se trouve être proche de Leeds (Je ne m’aventure jamais très loin de chez moi apparemment). A l’université j’ai pu rencontrer beaucoup de personnes avec qui j’avais des affinités musicales et j’ai ainsi pu assister à mes premiers events et ainsi goûter pour la première fois à la scène dnb.

 

Comment en es-tu venu à produire de la drum and bass ? Tu étais batteur à la base c’est ça ?

J’en suis venu à produire de la dnb quand je me suis lassé du dubstep. Pendant ma dernière année d’école, on m’a fait écouter un track de Datsik qui m’a tout simplement obsédé. Le soir même j’ai ouvert mon synthétiseur et j’ai essayé de comprendre comment recréer ces putains de sons.

A peu près un an plus tard, je trouvais de moins en moins de tracks qui pouvaient me donner un feeling aussi puissant ; à cette même période j’ai découvert un track de Calyx et Teebee et un remix de Spor… La suite est connue. Et c’est d’ailleurs vrai que mon voyage musical est dû a mes antécédents de batteur, j’écoutais beaucoup de métal à l’époque avant de découvrir la musique électronique (mais je suis toujours un grand fan des deux).

 

Parlons un peu de Shogun Audio chez qui tu es depuis un bon moment : Qu’est ce qui a changé dans ta vie d’artiste entre ton début de carrière et le moment où tu as signé en exclu sur ce label ?

Le plus grand changement entre le début de ma « carrière » et le moment où j’ai signé chez Shogun. Avant ce moment-là, signer dans un label ne me paraissait pas être une option viable. C’était comme une situation de rêve qui semblait totalement hors de portée. Signer à Shogun a transformé ce rêve en réalité 😊

 

L’idée d’explorer d’autres horizons et de changer de label ne t’a jamais effleuré ?

J’ai signé l’exclusivité à Shogun Audio et cela me convient très bien pour le moment 😊

 

Toi qui tourne énormément, que penses-tu de la scène drum and bass à l’international ? Y’a-t’il des soirées ou des festivals auxquels tu rêverais de jouer ?

C’est intéressant de voir comment la scène se développe et se déplace dans le monde entier, je me retrouve à jouer énormément dans certains pays et beaucoup moins dans d’autres. En termes de festivals, je pense avoir pu jouer dans beaucoup de ceux que je visais. S’il y en a d’autres auxquels je rêverais de participer ce serait :

Glastonbury

EDC

Liquicity

Tomorrowland

 

Quel est ton ressenti sur le mouvement en ce moment ?

Je trouve qu’il y a beaucoup de négativité qui entoure cette question parfois. Mon avis est que tant que la dnb continue d’innover (ce qu’elle a toujours fait), elle gardera une forte présence dans le paysage musical moderne. Beaucoup de tracks se ressemblent, mais il demeure des pionniers et innovateurs de la scène qui continuent encore aujourd’hui de produire de la musique incroyable tout le temps. La barre est placée incroyablement haute et ça n’est pas pour me déplaire.

 

Tu as sorti ton album ‘Colors in Sound’ il y a un mois. Chez Drum & News on a clairement adoré cet album.  Comment se passe la promo ?

Oui l’album a été extrêmement bien reçu à mes yeux. Je suis très content de l’avoir sorti et l’accueil dont il a bénéficié m’a énormément touché. Je prends beaucoup de plaisir à le jouer et voir les gens danser dessus !

 

FAST Q/A !

 

Ton petit péché mignon en musique (autre que dnb) ?

Mon péché mignon est très probablement : Avicii – Levels. Pas du fait des évènements récents, j’ai toujours adoré la mélodie haha.

 

Le premier CD ou vinyl que tu aies acheté ?

Le premier CD que j’ai acheté était ‘Linkin Park – Hybrid Theory’. Ca a tout simplement changé ma vie.

 

Le morceau que tu aurais aimé produire ?

‘Spor – Kingdom’, ce track me bluffe à chaque écoute depuis la première fois que je l’ai entendu il y a 6/7 ans.

 

Le meilleur morceau pour clôturer un set ?

Je joue en général une de mes exclusivités du moment… Ou alors je balance Dead Limit…

 

 

On remercie Joe Ford chaleureusement d’avoir répondu à nos questions et on vous rappelle la programmation de cette fameuse Get In Step.

Tickets : https://tinyurl.com/ycyp8t8g

Event : https://tinyurl.com/yb8m2bdw

 

Aucun texte alternatif disponible.

Commentaires