Il nous aura fallu quelques semaines pour réellement nous en remettre… Mais cette année encore, le moins que l’on puisse dire c’est que le festival Let It Roll a une nouvelle fois frappé très fort !

 

Interview disponible en anglais plus bas / Interview available in English below

 

NFG Line-up @ Let it Roll

NFG Line-up @ Let it Roll

 

A l’occasion de cette édition 2016 du festival , nous avons eu la chance de pouvoir interviewer une bonne partie du crew NeurofunkGrid, label et chaîne Youtube. Cette semaine, on vous propose celles des djs The Clamps (Toulouse, France), Volatile Cycle (Norwich, Angleterre), Shyun (Londres, Angleterre), du MC « Nuklear MC » et des deux orgas de chez Enter The Gride (NeuroFunkGrid + Kosen Prod), Axel et Céline.

 

 

The Claps @ Let It Roll

The Clamps @ Let It Roll

 

Quelle a été votre réaction lorsque l’on vous a appris que vous alliez jouer au LiR ?

The Clamps : Joie ultime, d’autant qu’il était prévu que nous jouions tous ensemble, avec l’équipe ETG. C’était un peu la réunion de famille, et le fait d’être tous ensemble a permis de ne pas trop stresser et de profiter des bons moments. Tout le monde s’est soutenu durant les sets, et tout le monde a assuré. Je re-signe direct.

Axel et Céline (orga ETG) : Je suis resté plusieurs minutes à sourire bêtement à mon écran devant le mail tant attendu, c’était vraiment un aboutissement pour nous mais j’ai mis du temps à réaliser à quel point c’était fou et ce n’est qu’en arrivant sur place qu’on a pris la pleine mesure de la chance qu’on avait. Nous étions ravis de pouvoir enfin faire découvrir l’agence et le crew sur un festival aussi gigantesque que Let It Roll.

 

Nuklear MC @ Let It Roll

Nuklear MC @ Let It Roll

 

Comment s’est passé ton set, comment as-tu trouvé le public et l’ambiance sur place ?

The Clamps : J’avais pas mal de nouveaux morceaux à essayer et ce fut l’occasion parfaite pour le faire. J’ai pris beaucoup de plaisir à jouer, d’autant que le public était bien réceptif, on ressentait l’énergie qui débordait. J’avais une petit appréhension sur le fait que j’avais prévu de finir Hardcore Industrielle / Crossbreed, sachant que le style n’est pas très apprécié (surtout mal compris je pense) par les puristes dnb et que ce n’était peut-être pas le lieu pour cela, mais je savais aussi qu’il y avait quelques irréductibles de la hard music qui attendaient ça. Dans tous les cas j’ai joué ce que j’aimais et pour une des dernières heures du festival, il était temps de tout lâcher. Gros gros big up à ceux qui ont partagé ce moment avec nous, c’était une rafale de bonnes vibes.

Volatile Cycle : Il y avait une ambiance électrique dans la tente NFG, il y avait une bonne vibe au travers de tous les sets et un public très réceptif. Vous pouvez vous rendre compte combien c’était fun par le fait que les artistes se soutenaient et restaient autour des platines avant et après leurs sets pour s’amuser, plutôt que de disparaître dans le festival ou dans les backstages. Merci à tous ceux qui ont fait le show et, bien sûr, à la foule pour cette vibe !

Shyun : Ça c’est très bien passé, merci ! Le public et l’ambiance étaient excellents comme je ne l’ai jamais vu auparavant ! Il y avait tellement d’énergie et d’engouement pour la musique et les Djs, c’était extrêmement rafraîchissant !

Nuklear MC : J’ai déjà joué sur plein de dates mais il n’y a vraiment pas de foule telle que celle du Let it Roll. L’énergie et la vibe y sont vraiment au-dessus. Des gens des quatre coins du monde en un même lieu et pour une même chose… La Drum & Bass !

 

Volatile Cycle @ Let It Roll

Volatile Cycle @ Let It Roll

 

Peut-on parler de consécration ?

The Clamps : On espère toujours aller plus loin, plus haut, être de plus en plus performant en prenant toujours plus de plaisir, en s’investissant encore plus. Consécration je ne sais pas, par contre il est clair que ça fait partie des grandes marches que j’ai aimées gravir, et je me sens plus que chanceux d’avoir pu y participer. C’est toujours très valorisant de voir son travail récompensé et reconnu par ses pairs.

Volatile Cycle : LiR, c’était fou, sans aucun doute un point culminant à ce jour pour nous deux, en espérant que l’on nous demandera de revenir bientôt !

Shyun : J’imagine que par certains aspects, oui, car au fil des années, il semblerait que ce soit devenue la Mecque de la Drum & Bass où les gens voyagent des centaines de kilomètres d’année en année pour y aller et pour tenter l’aventure !

 

Shyun - NFG

Shyun – NFG

 

Une anecdote ou un fait marquant sur votre expérience en tant qu’artiste ou spectateur lors de cette édition ?

Volatile Cycle : On a beaucoup d’anecdotes de cet événement, rencontrer Ed Rush et apprendre qu’il jouait certains de nos morceaux a été énorme pour nous, et juste traîner, en discutant avec diverses personnes, que ce soit des producteurs ou ravers, il n’y a vraiment pas d’autres événements DnB like it !

Shyun : Le Let It Roll Bus Party était plutôt hilarant ! Essayer de jouer dans un véhicule qui roule pendant que 50 personnes sautent, ça jouait sur les suspensions du bus! J’avais littéralement une main sur la table et l’autre pour mixer ! Ajuster les faders de tempo était un cauchemar, mais ça fait partie du jeu et c’était toutefois fantastique.

Nuklear MC : Pour ma part, je dirais que c’est tout simplement la globalité du Let it Roll qui était grandiose. Que ce soit d’être là avec tout le crew NFG ou même représenter Eatbrain sur la scène Madhouse. Le week-end entier était pour moi un gros morceau de ma carrière en Drum & Bass que je n’oublierai jamais.

 

Comment était l’organisation du LiR pour ETG crew ?

Axel et Céline (orga ETG) : Nous avions décidé, pour cette édition, de booker un maximum d’artistes du Roster afin que nous partagions cette expérience tous ensemble. Du coup, pour les trajets et les hébergements nous avions besoin de communiquer pratiquement tous les jours car nos artistes viennent de toutes les régions d’Europe et il fallait satisfaire tout le monde. Mais étant aussi organisateurs, nous n’avons pas eu de problème logistique ou autres … Nous avons travaillé main dans la main avec le Staff ! C’était plus de 6 mois de travail avec LIR et nos artistes, ce qui nous a permis de tisser des liens forts avec la République Tchèque.  Nous avons été très bien accueillis. On a eu la chance de pouvoir rester tout le long du festival ainsi que d’être au Storm Club le mercredi soir pour la BEC after-party de Mayan Audio, aux petits oignons !

 

Pendant le festival, avez-vous pu rencontrer d’autres artistes, quelle est l’ambiance générale du festival ?

Céline (orga ETG) : Nous avons passé les 3 jours là-bas, du coup nous avons vu presque tous les artistes. C’était une ambiance bon enfant, nous étions tous contents d’être ensemble là-bas, nous avons pu les rencontrer, en dehors des  » soirées  » où nous les accueillons d’habitude … En fait c’est un petit milieu où tout le monde se connait, c’était vraiment une chouette expérience ! Concernant le Crew ETG, c’était très fort en émotion, avec Axel nous avons pris en pleine gueule ce que nous avions créé tous les deux, il y a un an …J’avais aussi invité le crew colombien RE:SET avec qui je travaille depuis 2008. Une osmose parfaite s’est créée entre les gars et ça c’était vraiment dingue !

Axel (orga ETG) : J’avais déjà eu l’occasion de rencontrer la plupart de mes artistes préférés mais à cette échelle c’était vraiment grisant, quasiment l’intégralité de la scène DnB était là. Du coup j’en ai profité pour enfin saluer L 33 avec qui je discutais en ligne depuis des années, Icicle, Current Value, Jef Methlab, Pythius et plein d’autres. L’ambiance était vraiment excellente, comme une énorme réunion de potes venus passer un bon moment. Cerise sur le gâteau, j’ai enfin rencontré en vrai mon partenaire Sampo avec qui je bosse depuis 5 ans sur NFG, autant dire qu’on avait des trucs à fêter !

 

Quels sont les futurs projets du label ?

Céline (orga ETG) : Travailler sur les labels Kosen & Karnage avec l’arrivée de la prochaine édition de la Koalition. Continuer à développer les soirées NFG…..

Axel (orga ETG) : Plusieurs nouvelles signatures sur NFG, nos soirées à l’étranger de cette année m’ont permis de rencontrer pas mal d’artistes prometteurs et j’ai vraiment hâte de partager leurs tracks. On va également reprendre la route direction l’Italie très bientôt mais aussi la Colombie et on l’espère à nouveau la République Tchèque !

 

 


 

ENGLISH VERSION

 

During this 2016 edition of the festival, we had the chance to be able to interview several people from the NeurofunkGrid crew, that is a Record Label & a Youtube channel. This week, we packed you up the talks we had with the DJs The Camps (Toulouse, France), Volatile Cycle (Norwich, England), Shyun (London, England); also, we introduce you to MC Nuklear. Finally, we also discussed with two of the main people involved in the organisation of Enter the Grid (NeuroFunkGrid + Kosen Prod), Axel et Céline.

 

What was your reaction when you knew you had your own scene at the LiR ?

The Clamps : Ultimate joy, especially as it was expected that we were playing together with the Enter The Grid crew. It was kind of a family meeting and being together helped us not to stress and enjoy the good times. Everyone has supported each other during the sets and everyone did a great job. I re-sign to do it again straight away !

Axel et Céline (ETG crew) : I stared a few minutes looking at the long awaited email with a childish smile, it was really an achievement for us but I didn’t realize how crazy it was at first until we arrived to measure how lucky we were. We were glad to finally introduce our agency and the crew in such a big festival which is Let It Roll.

 

How was your set, how did you find the audience and the atmosphere there ?

The Clamps : I had a lot of new songs to try and it was the perfect opportunity to do so. I had a lot of fun to play, especially with such a receptive crowd , we felt the energy that overflowed. I was a little apprehensive about the fact that I planned to finish with Industrial Hardcore / Crossbreed, knowing that the style is not popular (mostly misunderstood I think) by the purists and maybe because it was not the place for it, but I also knew that there were a few irreductibles of the hard music that awaited it. In any case I played what I liked and in the last hours of the festival, it was time to let go of everything. Big up to those who shared this moment with us, it was a burst of good vibes.

Volatile Cycle : The atmosphere in the NFG tent was electric all night, throughout every set there was just good vibes and a very responsive crowd. You can see how much fun was had by the fact for just about every set most other performers were hanging round and going in behind the decks even after/before playing rather than disappearing off somewhere! Thanks to all the guys who put on the show and of course to the crowd for raising the vibe levels!

Shyun : It went very well ! The crowd and the atmosphere was like nothing i’d experienced in a show before! there was so much energy and commitment to the music and DJs, it was extremely refreshing!

Nuklear MC : I’ve played a lot of gigs but there really is no crowd like a Let It Roll crowd. The energy and the vibe from the people is next level. People from all corners of the world all in one place to represent one thing… DRUM & BASS !

 

You played on the Let it Roll, can we talk of it as an ultimate « recognition » ?

The Clamps : We always hope to go further, higher, be more efficient by having always more fun, by working hard even more. Recognition, I do not know, but it is clear that it is part of the major steps that I loved to climb, and I feel more than lucky to have been able to participate. It’s always gratifying to see his work rewarded and recognized by his peers.

Volatile Cycle : Let it Roll was insane, definitely a highlight to date for both of us, hoping we get asked to back again soon!

Shyun : I suppose in some ways you can, as over the years it seems like its evolved into this drum and bass Mecca that people travel hundreds of miles year in year out to go and experience!

 

Any anecdote or highlight on your experience as an artist or spectator in this edition ?

Volatile Cycle : Too many stories from the event, meeting Ed Rush and getting told he was playing some of our tunes was a massive lift for us, and just hanging around, chatting to various people, producers or ravers, there really is not another D&B event like it!

Shyun : The bus Let it roll party was pretty hilarious! trying to play on a moving vehicle while 50 people are jumping up and down making the bus bounce up and down! i literally had one hand on the table and one hand doing the mixing! Adjusting the tempo faders was a nightmare, but its all part of the experience and it was fantastic nonetheless.

Nuklear MC : I’ve got to say, the highlight for me was just the whole Let It Roll experience. To be there with all the NFG crew rocking it and also to be representing for Eatbrain on the Madhouse stage. This whole weekend for me was just one big chunk of D&B history that i will never forget.

 

How was the organisation ?

Axel et Céline (ETG crew) : We decided to book as much artists from the Roster as we could for this edition so we could all share this experience together. Therefore for the journey and the accomodations, we had to communicate almost every day to satisfy our artists because they all come from different regions of Europe. But as we are organiser as well, we had no trouble with the logistics and so.. We all worked side by side ! It was more than 6 months of work with the LiR and our artists, which allowed us to create strongs connections with the Czech Republic. Let it Roll crew was really kind, we had the chance to stay during all the festival plus the Mayan Audio BEC after-Party on Wednesday in the Storm Club. Really good stuff !

 

Did you meet some others djs ? How was the vibe ?

Céline (ETG crew) : We spent the 3 days there, so we saw almost all the artists. It was a friendly atmosphere, we met them, out of where we generally organise our parties, we were all happy to be there. In fact it was a small place where everyone knew each other, it was a really great experience ! Regarding the ETG Crew, it was really an emotive experience, me & Axel both got it in the neck about what we created, one year ago.. I also invited the RE:SET Colombian crew which I’m working with since 2008. There were a perfect harmony between all those guys and that was really sick to witness !

Axel (ETG crew) : I already met most of my favourites artists, but never in that scale, that was stunning, because almost the integrality of the DnB Scene was there. As a result, I’ve been able to finally salute L33 with who I’ve been messaging for years, Icicle, Current Value, Jef Methlab, Pythius and many more. The atmosphere was really great, just like a huge friend meeting who came to enjoy some good times. Cherry on the cake, I finally met my true partner Sampo with who i’m working on NFG for 5 years, useless to say that we had tons of stuff to celebrate !

 

What are your future objectives for the label ?

Axel (ETG crew) : New signatures for NFG, our parties in foreign countries this year allowed to meet quite a lot of promising artists, and I can’t wait to share their tracks. We will also take the road to Italy very soon, as well as Colombia and, we hope, going back to the Czech Republic !

Céline (ETG crew) : I’m currently working hard on the Kosen Label + Karnage with the forthcoming Koalition festival for instance. I am also involved in the organisation and development of NFG (Neurofunk Grid) parties

 

Commentaires