Nous avons fait la rencontre de Tom Pooks, organisateur du Family Piknik et Joy Kitikonti, producteur toscan émérite dans le milieu techno. Sur une amitié solide, ils murissent de beaux projets depuis des années, avec plusieurs sorties en collaboration, la création d’un label l’an dernier et des apparitions dans des festivals où ils jouent en parfaite osmose.

Bonjour à vous deux. Pouvez-vous nous parler de vos carrières respectives, en quelques mots ?

Tom Pooks : Dès le début des années 2000, j’ai commencé à sortir des maxis Tech-House sur de nombreux labels comme Serial et Eukahouse… Puis j’ai réussi à taper dans l’oeil de labels plus prestigieux comme Ovum (Josh Wink), Kompakt,… . Cela m’a permis de mixer aux quatre coins du globe, avec de jolies dates à la clé comme le festival Kazantip en Ukraine. Tout a basculé pour moi suite à un accident de moto en 2011, qui m’a contraint à me retirer du circuit DJ international. C’est sur mon lit d’hôpital que j’ai alors eu l’idée de créer mon propre festival, Family Piknik. Après quelques années de développement, il est aujourd’hui devenu une référence en Europe chaque été. Depuis un peu plus d’un an, j’ai aussi ré-activé ma carrière de DJ-producteur, notamment grâce à mes collaborations répétées avec Joy, mon alter-ego depuis plus de 25 ans. Ensemble, on a lancé notre label et on se produit souvent en b2b car on se comprend les yeux fermés…

Joy Kitikonti : Dès l’âge de 5 ans, j’ai étudié la batterie grâce à mon père Gino. À 14 ans, j’ai joué ma première soirée dans un club puis, en 1990, j’ai commencé à faire les premiers disques et j’ai collaboré pendant des années avec Francesco Farfa. Ma collaboration avec Tom remonte à la fin des années 90. Ces trois dernières décennies, j’ai mixé dans de nombreuses régions du monde, des États-Unis à l’Australie, en passant par toute l’Europe et cela m’a permis de partager la console avec des DJ comme Sven Vath, Carl Cox, Jeff Mills, Derrick May, Adam Beyer, etc…

Comment avez-vous commencé à produire ensemble?

Tom : C’est vraiment Joy qui m’a permis de progresser en studio. Il m’a montré plein d’astuces en matière de M.A.O et il m’a transmis un peu de son savoir-faire d’ingénieur du son. On a donc commencé très tôt à faire des morceaux ensemble, mais lui avait sa carrière solo déjà très avancée à l’époque. Donc finalement, il a fallu qu’on attende de créer Family Piknik Music pour faire parler notre créativité. On a signé les 3 premiers EP du label et on a eu de superbes retours, dont un coup de cœur de Sven Väth pour ‘Climb’. C’est motivant de voir une pointure pareille aimer ta musique et la compiler sur ‘Cocoon – The Sound Of The Season’ !

Joy : Personnellement, j’ai tout de suite compris que Tom avait une forte créativité et de bonnes idées originales. Alors je l’ai invité dans mon studio d’enregistrement en Toscane (Italie) et nous avons commencé à réaliser les premiers morceaux.

Votre collaboration prend un nouvel élan avec le lancement du label Family Piknik Music l’été dernier en officialisant un EP “Climb” dans la foulée. Comment voyez-vous la suite dans vos projets?

Tom : Développer le label, signer de nouveaux talents et continuer à faire de belles choses ensemble, que ce soit aux platines ou en studio. On a le projet de sortir de nouveaux tracks d’ici l’été, notamment une nouvelle version de ‘Jocker’, un track que j’avais sorti en 2009 sur Intec, le label de Carl Cox. Joy a lui aussi un morceau en solo, très fort, qu’on devrait sortir avant l’été.

Joy : La création du label a été une étape très importante pour la famille Family Piknik. Nous avons déjà obtenu d’excellents résultats (Climb, qui est sorti sur la compilation de Sven Väth) et de bons feedbacks de la part de nombreux artistes. Nous essayons également de donner de l’espace aux jeunes talents, à l’image de notre dernière release ‘Audissey.

On ressent bien cette alchimie entre vous sur scène. Comment a réagi le public lors de votre passage au Family Piknik en août dernier ?

Tom : On s’y sent comme à la maison, avec ce côté plein-air qui fait la différence. On a joué après Luciano, il faisait 38 degrés, l’ambiance est vraiment spéciale. Les platines nous brulaient presque les doigts mais ce sont des moments de partage inoubliables.

Joy : Mixer avec Tom dans un endroit aussi magnifique, en plein air entre la nature et la famille est une sensation magique. En août, il faisait chaud mais l’ambiance était géniale. Je suis heureux car bientôt on va enchaîner plusieurs back-to-back ensemble, dont celui à Hibernation, qui est un festival dont Tom m’a dit beaucoup de bien.

Vous faites une première apparition au festival Hibernation dans les Pyrénées en mars, à quoi pouvons-nous nous attendre pour ce b2b ?

Tom : Il y aura forcément pas mal de Track IDs dans notre set, que ce soit les nouveautés à venir sur le label Family Piknik Music ou bien de nombreuses promos DJ qu’on a la chance de recevoir Joy et moi. On va rester sur notre énergie habituelle, entre techno et progressive teintée d’acid.

Joy : Oui, ce sera une bonne occasion de tester des nouveaux morceaux inédits à venir sur Family Piknik Music

Merci d’avoir répondu à nos questions. Un dernier message à faire passer?

Tom : On espère vous voir danser devant la scène à Hibernation. Et puis l’été prochain du côté de Family Piknik évidemment !

Joy : La musique est l’âme de chaque note. J’adore cette citation, je me la répète chaque jour.

Commentaires