[Interview] Hibernation festival : l’incroyable défi d’organiser un festival à 2 000m d’altitude

09/03/2020

L’Hibernation festival, c’est ce festival qui te plonge dans un cocon, chevauchant l’hiver et le printemps, à 2 000 mètres d’altitude. Techno, activités et ski rythmeront le Pas de la Case les 3 et 4 avril prochains. La rédaction s’est rapprochée des deux organisateurs du festival pour sa 4ème édition.

Hello Adrien et Hugo, vous êtes tous deux organisateurs du Festival Hivernation. Tout d’abord, vous êtes toulousains, alors pourquoi ce festival en Andorre ?

Hugo est le gérant de La Noche Voyage, une agence qui amène chaque hiver des milliers d’étudiants au Pas de la Case pour leur proposer un séjour de sports d’hiver et de fêtes. On s’est très vite rendu compte que le Pas de la Case réunissait des conditions incomparables pour un festival de musique immersif : à 2h de Toulouse et 3h de Barcelone avec un cadre splendide à +2000 m d’altitude (Grandvalira est le plus grand domaine skiable des Pyrénées) et une très grande capacité de logements à des tarifs abordables aux pieds des pistes ! Il en fallait pas plus pour nous lancer, nous qui étions déjà passionnés de musiques électroniques et de ski !

Mais à 2 000 m d’altitude, c’est aussi un véritable défi de gérer l’organisation, la production et le booking d’un tel événement, c’est aussi ça qui a motivé l’équipe, notamment quand on nous répétait que c’était impossible à réaliser.

Comment vous est venu ce nom, Hibernation, qui est pourtant aux antipodes de l’expérience que propose ce festival ?

Il fallait un nom impactant, simple et qui rentre dans les têtes. Le festival arrive à la fin de l’hiver et des températures négatives. Les indiens fêtent le retour du printemps par la Holi, la fête des couleurs. Nous, on fait le choix de fêter la fin de l’hiver par un événement marquant !

Qui représente l’orga derrière Hibernation ? Êtes-vous des habitués des festivals ?

Nous sommes une jeune association toulousaine qui compte 6 membres actifs. La majorité sont originaires de Toulouse et d’autres de Barcelone. Chacun des membres travaille dans le monde de l’événementiel que ce soit en tant que bookeur, DJ, organisateur de séjours étudiants, agence événementielle ou scénographe. Chaque associé(e) a un rapport unique à la musique électronique et aux festivals. L’une d’entre elle, Alexandra, était à la base des soirées INOX à Toulouse. Guénael, lui, organise les soirées Candyhouse au Bikini. Les autres sont aussi des passionnés de musiques électroniques et ont fait le tour des festivals européens avant de se lancer dans l’organisation !

Comment composez-vous le line-up du festival ? Pourquoi Paul Kalkbrenner en tête d’affiche de cette 4ème édition ?

Généralement, on se réunit très régulièrement pour que chacun fasse part de ses idées. Pour Paul Kalkbrenner (photo), c’est un peu différent, on peut qualifier ça comme un rêve de gosse que de pouvoir le faire venir sur un de nos festivals. On sait d’ores-et-déjà que lorsque Sky and Sand retentira, on ne sera ni en backstages ni dans le local technique mais devant la scène à profiter de cet hymne intemporel !

Les artistes sont évidemment un facteur clé de votre succès, mais les festivaliers font de nombreux kilomètres pour rejoindre la Pas de la Case. Comment justifiez-vous cet engouement ?

La programmation y fait beaucoup mais très humblement, je pense que nous avons réussi à créer un univers particulier autour du festival et ça s’en ressent sur tout le Pas de la Case. Dès l’arrivée dans ce village à la période du festival, on sent qu’on entre dans une bulle immersive.  Tout le monde se prépare à accueillir les artistes, les festivaliers, c’est une grande fête qu’on veut accessible au plus grand nombre. De nombreux festivaliers, qui sont devenus des amis, nous suivent depuis la 1ère édition et ils sont véritablement le symbole de la réussite de ce festival.

Hibernation Festival 2020

Discover Hibernation Festival 2020 full line up 🎥❄️ Join us on April 3-4 in Andorra!

Gepostet von Hibernation am Mittwoch, 26. Februar 2020

Après le succès de 3 éditions, qu’attendez-vous de cette quatrième ? Quelles en sont les nouveautés ? Vos objectifs ?

Cette 4ème édition marque tout d’abord un tournant dans notre histoire car nous accueillons l’un des artistes techno les plus importants de la décennie : Paul Kalkbrenner. On a senti l’engouement sur les réseaux mais aussi au Pas de la Case et en Andorre au moment de l’annonce. Cette année, nous aurons une scène Igloo stage en journée, (accessible à pieds et ski) et une scène principale de nuit (aussi accessible à pieds). De plus, on a travaillé sur des packs spéciaux (pass festival + pass ski / pass festival + logement), pour que les festivaliers puissent vivre une expérience totale. Les logements sont aux pieds des pistes et très proches des deux scènes du festival. Des navettes et bus sont mis en place au départ de Toulouse et Barcelone.

Comptez-vous continuer à faire vivre l’esprit Hibernation encore longtemps ?

Bien sûr ! Tant que les festivaliers répondent présent, on aura toujours la volonté de proposer un événement qui sort de l’ordinaire et qui regroupe aussi bien des français, des andorrans ou des espagnols. Hibernation, c’est aussi ça, un moment de partage dans un cadre hors du commun !

 

 

Crédit photos: Yannick Marrot Photographe

Écrit par Hugo Audoyer

09/03/2020

Ça vous intéressera sûrement…

0 commentaires