A l’occasion de la prochaine soirée ‘Jungle Juice’ organisée par les copains de chez Chwet et qui aura lieu le 2 septembre prochain et qui réunira Black Sun Empire, The Upbeats, Pythius, Rido et Redpill, nous sommes allés poser quelques questions au dernier participant de ce line up et pas des moindres : Gridlok !

‘Riot’, ‘Moodswings’, ‘Illegal’ ou encore ‘Welcome To Violence’, nombreux sont tes tracks qui sont devenus cultes pour les junglists que nous sommes. Cela fait plus de 15 ans que tu produis et que tu tournes en concert, quel est le secret pour garder la passion ?

J’essaye toujours de respecter mes goûts et de rester créatif, et bien sûr de me tenir éloigner de l’effet de mode. Il y a beaucoup de mouvement et de changement autour de la drum&bass mais les bases sont toujours là, expliquant la longévité de cette musique.

 

On a eu l’occasion de te voir en novembre dernier au Bikini à Toulouse, au côté de June Miller, Prolix et Dimension. De nombreux djs qui y sont passés ont annoncé que ce club possédait l’une des meilleures acoustiques en Europe. Qu’en as-tu pensé ?

Le son est très lourd là-bas et le public y va à fond. Toulouse est génial, c’est un plaisir à chaque fois.

 

 

A part la dnb, quels sont les autres styles musicaux que tu écoutes et qui t’inspirent ? Quels sont tes artistes hors dnb du moment ?

J’aime beaucoup la funk et le rare groove des années 70, le vieux jazz ainsi que les bandes originales de films. Je produits du son très puissant et très fort la plupart du temps donc je préfère ne pas écouter ce type de musique en dehors, même si j’adore ça. Ivy Lab est particulièrement cool.

 

Trois ans après ‘Motion Picture’, tu sors un nouvel album ‘Z3R0 H0U2’ chez BlackOut en mai dernier, qui a été très apprécié par la communauté dnb. Quand as-tu eu l’envie l’idée et l’envie de te lancer dans cette nouvelle aventure ?

J’ai commencé à bosser sur l’album il y a 3 ans que j’étais encore à San Francisco. L’idée est venue d’elle-même au fil de ces années, et elle devenue ce disque avec une ambiance un peu paranoïaque. Je l’ai entièrement composé à San Francisco puis j’ai pu vraiment bosser le mixage une fois à Amsterdam. J’ai pas mal bougé sans choisir d’endroit pour vivre et je n’avais aucun studio pendant un moment. En ce qui concerne les morceaux de l’album, je m’en suis tenu à ce que j’aime, notamment des breaks bien oldschool et des grosses basslines synthétisés, ainsi que des samples bien choisis. Si vous n’aimez pas ce que je fais actuellement cela ne changera probablement jamais, car en ce qui concerne la drum&bass c’est ma signature.

 

 

Enfin dernière question un peu plus légère : lors de la prochaine édition de la Jungle Juice le 2 septembre prochain, tu seras entouré de Black Sun Empire, The Upbeats et Redpill, trois artistes ou groupes qui auront eu l’occasion de jouer au Let It Roll de cette année. On a beaucoup rigolé en voyant le post facebook de Pythius qui disait « Not at Let It Roll crew with Gridlok :’) ». Leur avez-vous prévu une petite crasse ?

La team du Let It Roll est top ! J’ai joué au Let It Roll Winter avec une line up de folie et un B2B entre moi et Maztek qui arrive à l’Imagination Festival 2017. Je ne peux pas jouer sur toutes les dates ! J’adore la république tchèque et je tourne dans ce pays depuis plus de 10 ans avec mes premières dates au Roxy Club.

 

Merci encore pour l’interview. C’est toujours un réel plaisir de te voir te produire en live. Vivement le 2 septembre !

J’attends cette date avec impatience, c’est toujours un plaisir de jouer à Paris. PAIX ET RESPECT !

 

Lien vers l’événement : https://www.facebook.com/events/245613795952816

Lien vers la billetterie : https://tinyurl.com/yc7b68jx

 

Résultat de recherche d'images pour "gridlok"

Comments

comments