ENGLISH BELOW >>

À seulement 21 ans, Lady Dammage va sortir son nouvel album, COREDOOM. Déjà très connu pour ses titres « Fear Me Beatches » ou « 1,2,3 Fuck It ! » , elle a accepté de répondre à nos questions.

Tu vas sortir prochainement ton nouvel album (septembre), que peux-tu nous dire sur ce dernier en exclusivité ?

Mon album s’appelle COREDOOM et sortira sur le label Darside Unleashed en septembre prochain, mais vous pourrez l’écouter en exclusivité au Decibel Outdoor Festival ! Il est composé de 12 nouvelles tracks, dont « Bitch I Can », « Dead End » avec Deterrent Man, « Coredoom », « Go Smack Bastards », « Ravezone Anthem » et beaucoup d’autres ! Je ne peux pas dévoiler plus de collaborations car j’ai envie que cela reste secret. Pour le moment je peux juste dévoiler qu’il y en aura une avec D-Fence et avec une avec Deterrent Man. Il y en a 4 autres qui resteront secrètes…

Tu as déjà une carrière bien remplie ! Peux-tu nous expliquer comment tu as fait pour en arriver la ?

J’ai commencé à écouter du Hard avec mon père, qui était un fan inconditionnel de la Hard Techno. Quand j’étais petite, il me faisait déjà écouter du Hardcore et j’adorais ça. À 8 ans j’ai appris le piano, et mon père m’a acheté ma première machine. Puis à 16 ans j’ai commencé à fréquenter les Raves et les Hardcore Party. Un an plus tard je commençais à apprendre à produire de la musique électronique. C’est allé très vite, car à seulement 19 ans j’ai sorti mon premier EP ! Je suis fière de ma carrière et j’adore le contact qu’il peut y avoir entre le public et un dj quand je suis sur scène ! Je me sens très chanceuse de pouvoir vivre ces moments là qui ne sont pas donnés à tout le monde.

Tu joues beaucoup en France, est-ce que tu aimes particulièrement le public français ?
J’adore la France ! C’est ma deuxième maison ! Nos pays sont voisins, du coup je me sens comme chez moi… Les gens sont pleins d’énergie, le public est toujours en feu et c’est pour ça que j’adore la France ! Je n’ai jamais joué à Paris mais j’aimerais bien. J’y suis déjà allée en vacances, et c’est vraiment une superbe ville… alors pourquoi pas y jouer !

Quelle est ta vision du Uptempo Hardcore ?

Je pense que comme dans tous les styles de musiques il y a des tracks de qualité, mais aussi des tracks de mauvaises qualité. Personnellement, je fais toujours attention à la qualité de ce que je produit, mais malheureusement il y a des producteurs qui pensent qu’on fait une musique avec un kick et des vocales de Rap. Quoi qu’il en soit, c’est le public qui doit juger, pas moi ! Si un artiste est apprécié par le public, c’est qu’il a fait du bon travail !

Beaucoup de personnes n’aiment pas le mouvement Uptempo, par exemple au Dominator on ne retrouve pas sur le line up des artistes comme DRS ou NSD qui sont pourtant en train de devenir de véritables cracks dans le monde du Hardcore. Selon toi, pourquoi ?

Ce n’est pas contre « le mouvement ». Au Dominator il y a un line up où l’on retrouve tous les styles de Hardcore, même du Uptempo. DRS et NSD sont représentés, car les DJ vont passer leurs musiques.

ENGLISH version :

About your Album, what can you say about It ? 

My album called COREDOOM will be relased on September at Darkside Unleashed, with a previous showcase at Decibel Outdoor Festival 2017! It will have 12 new tracks, including ‘Bitch I can’, ‘Dead End’ with Deterrent Man, ‘Coredoom’, ‘Go smack Bastards’, ‘Ravezone Anthem’ and many more! Unfortunately i can’t say which artists will be included in the album as i want it to keep secret but for sure it will be a huge one. Already said that Deterrent Man and D-Fence are part of it! There are four more collabs but i will keep the names in secret at the moment! 

You’r now considered like a « Big Name » In the Hardcore movement. Could you explain to us Your carreer ?

Yes! It all started with my Dad, he’s a hardcore fan since many years ago so when i was little i used to listen hardcore at home. At the age of 8 i started piano lessons, my dad bought me my first keyboard! Then at the age of 16 i was a frequent raver at hardcore parties. At the 17’s or so i started to learn musical production and at the age of 19 almost 20 i released my first EP and everything went up so quickly. I’m proud of my career and i still feeling incredibly blessed when i play at a party or in a festival. Not everyone has the opportunity to play there and i feel so lucky about it. 

You Play a lot in France (Lyon for exemple). Do you enjoy our public ? 

Oh! I love France! It’s like my second home! The fact that Spain is France’s neighbor makes me feel like i’m at home. People is amazing, crowds are crazy and i love to play in France! I never played in Paris but i’d love to! I’ve been many times in paris but only for vacation! Would love to experience the Paris crowd! 

What is your vision of Uptempo  Hardcore Movement ? 

Easy, as in every genre of music, there’s quality tracks and non-quality tracks. I personally think a lot about the quality of the tracks i release, and unfortunately there are artists that think that with a simple kick and a rap vocal it’s done when it’s not. Anyway, the one who has to judge a track is the crowd, not me. People will always have the last word, as they are the ones that pay to see their favorite artists play. 

A lot of People doesn’t like it, for exemple in Dominator Line up there is no NSD, no DRS. In your view Why This movement it’s not represented in the biggest festival of hardcore ? 

It’s not about the movement that’s for sure. Dominator festival is a complete line up with all kind of harder styles. They have mainstream, they have rawstyle, they have uptempo, frenchcore, terror, industrial.. It’s about the artists, the festival has a complete line up. It’s not that DRS or NSD styles are not represented, because they are.

Commentaires