Cet homme a transformé sa prothèse de bras en synthétiseur modulaire, contrôlé par sa pensée

18/02/2020

Bertolt Meyer s’apprête à révolutionner la production de musique. Ce suisse, musicien et psychologue, a piraté son bras prothétique pour contrôler un synthétiseur par la pensée

Une prothèse dernière génération

Bertolt Meyer est un psychologue de 36 ans de l’Université de Zurich. Il est né sans son avant-bras gauche et porte aujourd’hui une prothèse myoélectrique qui remplace son bras et sa main. Elle est contrôlée par des électrodes fixées à son membre résiduel, qui elles captent les impulsions générées lorsqu’il contracte consciemment les muscles de cette partie de son corps. Elle peut être prescrite dès l’âge de 4 ans. C’est en quelques sortes un faux bras nouvelle génération, qui se différencie de la prothèse passive par son procédé robotique et qui permet donc d’agir en répondant aux intentions de la personne n’ayant plus de membres.

Produire de la musique par la pensée

Psychologue et aussi un musicien électronique, Bertolt Meyer a eu l’idée de vouloir contrôler son synthétiseur par la pensée, en passant par son bras. Un synthétiseur est un instrument de musique électronique qui ressemblant à un piano et qui est capable de créer des sons sous forme de signal électrique.

Pour cela, un coup de bricolage et le tour est joué. Bertolt a construit un dispositif qui se fixe à sa prothèse de bras à la place de sa main prothétique. Il l’a baptisé le SynLimb. Ce dispositif convertit les signaux des électrodes sur sa prothèse, et à la place de contrôler sa main, il peut ainsi désormais contrôler un synthétiseur modulaire. Le SynLimb lui permet donc de brancher sa prothèse directement sur son synthétiseur afin qu’il puisse contrôler ces paramètres avec les signaux de son corps. Ce contrôleur lui permet de jouer de la musique rien qu’en pensant.

Le psychologue se confie au Guardian, en disant que son but est de « montrer que les prothèses, au lieu de donner une image de perte, pitié et bizarrerie, peuvent transmettre un sentiment de « wow » et d’émerveillement ».

Vous pouvez écouter les pensées de Meyer sur son SoundCloud et visionner son explication sur cette vidéo.

 

 

 

 

 

 

Écrit par

18/02/2020

Ça vous intéressera sûrement…

Teddy Sambuki, fondateur du Green Fest, sort un EP electro parfait pour l’été

Connu comme organisateur d’événements artistiques (notamment le Green Fest entre Sorgues et Avignon), Teddy Sambuki revient à ses premiers amours et dévoile un nouvel EP : Avignon Caliente. Producteur, organisateur et DJ Producteur de musique ...

Tenkah dévoile un nouvel album d’électro-cinématique grandiose avec Checkpoint

Le label parisien Thrills & Beats a décidé de dépoussiérer une pépite oubliée que l'on doit à Tenkah et datant de 2016 : Checkpoint. Avec ses sonorités venues d'ailleurs et ses mélodies envoûtantes, le producteur ...

Bassnectar met sa carrière en pause après des accusations d’abus sexuels

Suite à plusieurs accusations d'abus sexuels, notamment sur des personnes mineures, le DJ Bassnectar annonce mettre sa carrière en pause pour une durée indéterminée. Il l'a déclaré vendredi dernier sur son compte Twitter.  Des témoignages ...