Du 30 juin au 2 juillet prochain, l’équipe d’Electro News se rendra à l’un des festivals les plus appréciés de la région lyonnaise : le festival Démon d’Or ! Située à à peine trente minutes du centre de notre belle capitale des Gaules, c’est la charmante commune de Poleymieux-au-Mont-d’Or qui accepte chaque année de recevoir cet événement haut en couleurs. Aujourd’hui, on a décidé de vous parler un peu de ce festival. Programmation, scénographie, éco-responsabilité, infos pratiques ? On vous dit tout !

 

 

Les scènes & la programmation

 

Cette année, les cinq scènes ont été totalement repensées. Leurs noms ont été changés et leurs configurations revues afin de permettre au public qui ne cesse de croitre d’année en année d’y être plus à l’aise.

 

L’ancienne scène principale que nous connaissions sous le nom de ‘La Plaine’ s’appellera désormais ‘La Sphère’. Nichée au centre du site, elle ne sera désormais plus sous chapiteau afin d’accueillir un maximum de spectateurs. On aime l’idée que cette scène soit ouverte mais gare aux orages ! Espérons que les conditions climatiques soient favorables lors de cette treizième édition car la programmation de cette main stage est alléchante. On peut vous citer par exemple le grandissime Wax Tailor, artiste très plébiscité et qui fera sa toute première apparition au Démon d’Or, Sinners aka N’To et Joachim Pastor, qui nous livreront à coup sûr un live en duo qui s’avérera d’une précision millimétrée, les monstrueux Foreign Beggars, trio britannique connu depuis près de 15 ans pour être un des groupes grime/dubstep par excellence et qui aura collaboré avec les empereurs de la drum and bass que sont Noisia sur leur projet commun ‘I am Legion’, ou encore le délicat Kacem Wapalek, pur produit du rap lyonnais qui en aura charmé plus d’un avec ses textes presque poétiques, plein d’humour et de sens, et ses punchlines acérées.

 

Juste à côté de cette scène principale, la ‘Comète’ proposera deux ambiances totalement différentes : en début de soirée, la programmation sera très éclectique avec par exemple Killason (hip hop), Rakkon (dub) ou encore Baja Frequencia (Nueva Cumbia, une « nouvelle » forme de cumbia qui est à l’origine un genre de musique traditionnelle colombienne). Et à partir de 23h, les amateurs de trance, psy ou encore forest seront comblés car les organisateurs ont fait venir, en collaboration avec l’association Vibes, un beau plateau d’artistes internationaux. Au menu : Kalki, Talpa, Maitika, …

 

Scène incontournable du festival, c’est désormais de ‘La Dune’ dont on va vous parler ! Nul lyonnais n’est sans savoir que les organisateurs de ce festival ont une très grosse culture dub, reggae et soundsystem. Et pour cette édition, ils ont mis les bouchées doubles et ont invité un groupe qui navigue partout en France et en Angleterre depuis près de vingt ans, l’énorme trio Stand High Patrol. On aura aussi l’occasion d’y voir les espagnols Iseo & Dodosound, le soundsystem breton Roots Atao ou encore les écossais de Mungo’S Hifi et leur reggae dub généreux et puissant.

 

Vous pourrez aussi découvrir ‘La Capsule’, scène dont prendra le contrôle Encore, association lyonnaise qui aura invité pour l’occasion le collectif parisien de Pardonnez-Nous. Amateurs de house, funk et autres styles musicaux sans prise de tête, cette scène et faite pour vous.

 

Et on termine avec la ‘Out of Spade’, scène gratuite située vers le camping qui accueillera des artistes de tous horizons venus égayer le public en journée. On vous recommande particulièrement le Aziz Sound System, trio dub/reggae lyonnais à la selecta impeccable.

 

 

La scénographie & les activités

 

Comme chaque année, les organisateurs de ce festival se démènent pour proposer à leur public un événement unique. Que ce soit lors des concerts de la nuit ou des moments chill de la journée, plusieurs intervenants extérieurs auront la lourde responsabilité de rendre ce festival encore plus particulier.

 

On y notera par exemple la présence d’une friperie Emmaus dont tous les bénéfices seront bien évidemment reversés à l’association, d’une quantité extravagante de transats prêtés gracieusement par Lyon Métropole qui permettra aux festivaliers de chiller tranquillement et encore près de 200 jeux en bois fournis par l’association strasbourgeoise Pelpass pour égayer les journées des campeurs.

 

La scénographie et le Vjing seront assurés par Mo+ Design et le collectif  WSK, qu’on connait par exemple des soirées EZ!.

 

 

Un festival eco responsable !

 

A notre époque, il est devenu impensable pour un festival de ne plus proposer de solutions immédiates pour lutter contre la pollution du site à cause des déchets laissés par les festivaliers. Que ce soit en France, en Belgique, en Angleterre ou dans n’importe quel autre pays européen, toutes les organisations se sont passées le mot et ont commencé à appliquer des principes très simples et pourtant si efficaces.

 

Toilettes sèches, tri sélectif, cendriers de poche distribués gracieusement, gobelets réutilisables, stands de restauration locale, transports en communs spécialement déployés pour l’occasion, l’association Démon d’Or et Lyon Agglomération ont travaillé main dans la main afin de proposer, une fois de plus, un festival digne de ce nom qui respecte le terrain qu’on lui prête. Finis les événements où les terrains ressemblent plus à Bagdad qu’à un champ paisible et sauvage !

 

Enfin voilà, on espère que cette présentation du festival vous aura mis l’eau à la bouche. Comme chaque année, l’équipe d’Electro News aura grand plaisir à se rendre à cette grande et belle célébration musicale qui est l’un des événements majeurs de la région lyonnaise. Le Démon d’Or c’est bon, mangez-en ! Et pour vous motiver encore plus, on lance un concours lundi prochain qui vous permettra de gagner des places.

 

Commentaires