Réservez votre samedi parce que celui-ci va être ensoleillé. Plus de 12 heures de son et d’animations en tous genres sur la plage de la Vieille Chapelle à Marseille, c’est seulement le Delta Festival qui le propose ce samedi 8 juillet.

Une troisième édition qui s’annonce bien engagée

Les organisateurs du festival marseillais ont réservé plus de 60 000m² d’espace pour faire danser les 30 000 festivaliers attendus les pieds dans le sable. Pour sa troisième édition, le Delta annonce six espaces : l’espace concert avec 3 scènes, le Village Animations, le Village Européen du Sport, le Village Artistique, le Village e-Sport et le Village Santé. Plus d’une centaine d’associations locales, mais pas seulement, s’investissent tout au long de l’année pour faire bénéficier aux festivaliers d’un événement responsable, convivial et musical avant tout.

 

Une progra qui ne s’invente pas

Entre Madeon, Gramatik, Carl Craig, Etienne de Crécy, The geek x Vrv, Mome et tous les autres, on ne peut que se réjouir du line-up de cette année.

Si la programmation fait principalement honneur à la France, il y a deux artistes internationaux qui sont inratables : Gramatik et Carl Craig.

Le premier nous vient d’un pays de l’Est, la Slovénie. Dj et producteur, Gramatik est le king du funk, du jazz et du hip-hop chill. Pour autant, ces dernières années, il se teste à un tout autre style : la dubstep. Son dernier son ? C’est Recovery, un titre en collab avec Eric Krasno sorti le 8 juin dernier. En mélangeant plusieurs de ses styles de prédilection, Gramatik obtient un cocktail bien frais pour l’été. On a hâte de l’écouter en live !

Le deuxième vient tout droit de la capitale internationale de la techno, cette chère ville de Détroit qui a abrité les pionniers du genre. Samedi, on aura l’occasion d’écouter et voir celui qui fait partie du cercle privilégié de ces personnes visionnaires : Carl Craig. Un retour aux sources attend les festivaliers adeptes de la techno industrielle de Détroit. Toutefois, son dernier projet Versus est une exploration musicale qui mélange classique et électro, une volonté de repousser les frontières des genres musicaux pour ouvrir ses fans à d’autres horizons. Osera-t-il le présenter au Delta ? A voir !

Cette scène internationale vient contrebalancer avec une multitude d’artistes locaux sur la House/Techno Stage qui mériteraient d’être plus connus tels que DYSK du label IN’OUBLIABLES, BLCKSND, le collectif Un air d’été…

C’est donc une programmation très intéressante et complète qui attend les festivaliers sur les plages du Prado ce samedi 8 juillet !

L’importance des assos

Toutes les associations qui participent à l’animation du festival promettent une édition remplie en activités, sportives ou non. Foot mousse, big air bag, water laser game, bowling humain, attrape mouche… ça ne vous dit rien ? Nous non plus, mais c’est intrigant et ça donne vraiment envie d’essayer! Si le Delta propose autant d’activités et de loisirs , il n’oublie pas la responsabilité écologique qu’il y a derrière l’organisation d’un festival.

En effet, tout un volet environnemental est prévu par le festival et cela commence dès l’achat de son billet ! Pour 37,5€ (au lieu de 35€), on peut acheter un Public eco-billet qui permet de replanter un arbre dans le cadre de l’opération de reboisement des Calanques,et apparemment il est même possible de lui donner un nom. Ensuite, l’organisation du festival a élaboré un programme en plusieurs points prouvant de l’éco-responsabilité du festival. Cela passe par la promotion du covoiturage et de transports alternatifs, la distribution d’éco-cups pour éviter le plastique à usage unique, le choix de partenaires et prestataires locaux, le nettoyage du site ainsi que la collecte et le tri des déchets grâce aux bénévoles.

La troisième édition du Delta s’annonce encore une fois inoubliable grâce aux artistes prévus mais surtout grâce aux acteurs associatifs qui contribuent à cet événement. L’équipe d’Electro News vous fera part de ses émotions post-Delta d’ici la semaine prochaine !

 

Commentaires