Alors qu’Emile Reynaud initiait en 1892 le support rythmique et lyrique à ses dessins animées, nous sommes à présent peut-être, à l’aube d’une nouvelle ère. Boris H. sort aujourd’hui un livre album sur le thème des technologies convergentes. À la fois développeur et musicien, le strasbourgeois déjà connu pour être à la tête du projet musical Extra Terra se lance dans une toute nouvelle aventure : Convergence 2045.

Un concept novateur…

Alors que depuis des décennies le principe de bande originale aura été largement adopté pour le cinéma, la prose était jusqu’alors – si nous pouvons nous permettre – musicalement vierge. Plus particulièrement, nombreuses sont les bandes originales électroniques à avoir marqué le 7 ème art. À l’instar de Giorgio Moroder, John Carpenter ou encore Vangelis dans Blade Runner, Boris – aka Extra Terra – débarque dans un tout nouveau registre : le livre album. Depuis quelques jours, l’artiste propose ainsi au public Convergence 2045, sa toute nouvelle œuvre.

Après s’être fait un nom dans le milieu de la musique électronique avec son projet aux inspirations diverses (Infected Mushrooms, Borgore et d’autres), l’artiste à la double casquette – musicien et développeur – s’attelle depuis deux ans déjà à un tout autre projet.

« Passionné de technologie et de science-fiction,  j’ai commencé à étudier de façon autodidacte les technologies convergentes et à analyser leur potentiel impact sur la société », confie-t-il à Electro News, «  l’objectif est d’orienter la direction du progrès technologique pour qu’il soit bénéfique à l’humanité ».

… au service d’un sujet d’actualité.

À l’heure où les nouvelles technologies demeurent omniprésentes au sein de notre société, Boris s’interroge – et à juste titre – sur l’impact que cela pourrait avoir sur l’humanité. Convergence 2045 est ainsi un essai d’anticipation, dans lequel l’artiste parle de « créativité et d’intelligence artificielle », plus précisément, de l’impact de la technologie sur la créativité et sur la société.

Traitant de divers sujets d’un même thème tel que la nanotechnologie, la biotechnologie, l’intelligence artificielle ou la réalité virtuelle, l’auteur et artiste affirme dans son livre que « ces technologies qui évoluent toutes en même temps s’apprêtent à transformer en profondeur notre civilisation ».

Un mariage d’art, de science-fiction et de technologies.

La volonté de l’auteur et artiste de nous projeter dans le futur s’associe à celle de nous raconter une histoire. Outre l’exposition de ses passions et talents diverses, que sont la musique, la science-fiction, la futurologie et l’anticipation, l’auteur aborde la technologie dans la créativité, où comment l’intelligence artificielle pourrait aider à la création musicale. Dans cette optique, l’auteur a composé deux musiques de son album à l’aide des I.A. Google Magenta et AIVA.

Entre retrowave, synthwave, dubtsep, trap ou psytrance, l’album et le livre constituent un seul et même projet – traités en parallèle – mais à la fois dissociables. Comme l’auteur tiens à le préciser, « il n’est pas fondamental de lire le livre en écoutant l’album, et inversement », libre à chacun d’apprécier ses œuvres comme bon lui semble.

Album Livre