Les clubs et bars de toute l’Europe ferment leurs portes un à un suite au Coronavirus

13/03/2020

Après l’interdiction des rassemblements de plus de 100 personnes en France, et dans plusieurs de ses pays voisins, la lutte contre l’épidémie du Coronavirus monte encore d’un cran. La Belgique et le Portugal -en plus de l’Italie concernée depuis le 11 mars– viennent de publier des communiqués en faveur de la fermeture des clubs et des bars.

Des mesures drastiques par les gouvernements

A l’issu du conseil des ministres, le gouvernement portugais a émis hier soir une série de mesures exceptionnelles. Le communiqué du 1er Ministre précise notamment que les boites de nuits et bars du pays ne pourront plus ouvrir leurs portes. Effectif pendant une durée encore indéterminée, il s’agit d’une mesure inédite pour ce pays.

A Madrid en Espagne, la Fabrik, le Mondo ou le Lab sont quant à eux concernés par l’interdiction de regroupements de plus de 1 000 personnes mis en place par le gouvernement. Certaines boites de nuits madrilènes ont décide de jouer la carte de la prudence en fermant malgré leur petite capacité, comme l’explique le journal El Pais. C’est notamment le cas du Costa Social Club, du Café Berlin ou encore de la Sala Sirocco. La situation est similaire en Catalogne, où tous les clubs de la ville de Barcelone sont désormais fermés.

Même schéma en Belgique. Le gouvernement a mis en place le même type d’interdiction sur l’ensemble du territoire. La Première ministre belge Sophie Wilmès a déclaré que « tous les évènements seront annulés peu importe leur taille et leur nature ». Ce sont aussi les restaurants qui sont impactés, ainsi que l’ensemble des lieux et évènements culturels.

L’Irlande a quant à elle également interdit les regroupements de plus 100 personnes en intérieur, tout comme Berlin. On a déjà pu constater l’annulation de grands événements allemands comme la Time Warp.

Écrit par alexis carer

13/03/2020

Ça vous intéressera sûrement…

0 commentaires