Les perfectionnistes Atroxx et The Reactivitz ont fait force commune pour nous proposer un EP intense nommé Optical Converter. Cette petite pépite hybride sur les styles est signé sur le beau label de Sian : Octopus Recordings.

Deux artistes qui défendent les couleurs d’une techno nouvelle

D’un côté, on a The Reactivitz, un acharné de travail et de musique qui ne s’arrête pas depuis 8 ans. D’abord passionné de house, il a petit à petit gravi les échelons vers la techno. Un milieu qui l’attire tellement qu’il passe le cap d’y apporter sa propre patte. Rapidement, ses sonorités dark, aux basses profondes, obtiennent le soutien d’artistes tels que Sam Paganini, Maceo Plex ou Amelie Lens et le besoin de créer son propre label se fait sentir. Il défend alors les artistes ayant une vision unique de la techno grâce à Immersion. C’est donc tout naturellement que se fait la collaboration avec Atroxx, lui aussi dépasse les frontières des styles. Inspiré par des groupes de métal comme Slipknot ou Nine Inch Nails, ses tracks mixent basses indus et mélodies vibrantes. Un artiste fils d’artistes qui a su convaincre les plus grands lui aussi.

‘Optical Converter’ : un EP qui percute

Quand deux technophiles vivant pour l’amour de la musique se rencontrent, on ne peut imaginer autre qu’un résultat de haute voltige. Atroxx et The Reactivitz ne nous déçoivent pas avec un EP unique : Optical Converter. Littéralement « convertisseur optique », les deux artistes nous offrent une vision de la techno qui n’appartient qu’à eux. A quoi faut-il donc s’attendre ? Une base indus, ambiance sombre, profonde mais avec du mélodique qui fout des claques. Il y a quelque chose d’animal, presque tribal, avec un petit supplément acid sur certaines tracks. Chacune a son identité, mais elles s’accordent toutes pour offrir un petit bijou techno. Une chose est sûre, on a hâte de les entendre résonner dans les warehouses !